Pêche
Nouvelle campagne de prospection et d'évaluation halieutiques à Kerguelen

Actualité

Nouvelle campagne de prospection et d'évaluation halieutiques à Kerguelen

Pêche

Le chalutier Austral a appareillé de Le Réunion le 20 août pour sa seconde campagne de prospection et d'évaluation des ressources halieutiques dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) française de Kerguelen. Baptisée POKER II, pour « POIsson de KERguelen », cette campagne permettra d'évaluer les stocks, notamment de légine, une espèce à haute valeur ajoutée qui représente la seconde pêcherie de France en valeur. Poker II doit également permettre d'étudier les possibilités d'exploitation d'autres ressources halieutiques, comme le poisson des glaces et le colin austral. « Des campagnes scientifiques régulières et indépendantes des stratégies de pêches sont nécessaires pour une bonne évaluation de l'état des stocks exploités ou non (biomasse générale, force du recrutement des jeunes classes d'âge constituant une pêcherie, approche écosystémique...) Basée sur le modèle de la première campagne POKER qui a été réalisée en septembre/octobre 2006 autour du plateau de Kerguelen, POKER II permettra de conforter les résultats de 2006 et d'évaluer les tendances récentes de toutes les populations de poissons présentes sur la partie nord du plateau de Kerguelen », expliquent les Terres Australes et Antarctiques Françaises.
L'Austral, dont le retour à La Réunion est prévu aux alentours du 30 octobre, restera 30 à 45 jours sur zone avec, à son bord, une équipe scientifique de 8 personnes, soit deux contrôleurs des pêches, deux assistants, un agent de la Réserve Naturelle des TAAF, un technicien ou chercheur en halieutique et un chef de mission.
La campagne doit permettre aux scientifiques de mieux connaître la richesse des fonds marins austraux et d'évaluer la possibilité d'ouvrir de nouvelles pêcheries. L'opération doit répondre aux incertitudes sur la dynamique des populations de poissons et l'état des stocks, et doit notamment donner une visibilité sur les quantités exploitables, aboutissant à l'élaboration de quotas décidés dans le cadre d'une gestion durable de la ressource.
Armas Pêche, Les Armements Réunionnais, Cap Bourbon, Comata, Pêche Avenir... Actuellement, 6 armements réunionnais, exploitant 7 palangriers et un navire-usine langoustier, sont autorisés à pêcher dans les eaux australes. Pour mémoire, les TAAF gèrent 3 pêcheries : la légine localisée dans les ZEE de Kerguelen et de Crozet, la langouste dans la ZEE des îles Saint‐Paul et Amsterdam, ainsi que le thon dans les îles Éparses.

  (© : TAAF)
(© : TAAF)