Défense

Actualité

Nouvelle collision d'un destroyer : l'US Navy en pause opérationnelle

Défense

C’est le deuxième accident mortel impliquant un destroyer lance-missile américain en deux mois. Après l’USS Fitzgerald le 17 juin dernier, c’est son sister-ship, l’USS John McCain (DDG 56), qui est entré en collision avec un navire de commerce à l’aube hier devant Singapour. Le destroyer américain, qui fait également partie de la septième flotte américaine basée au Japon, faisait route vers la base navale de Changi, à Singapour quand il a heurté le chimiquier libérien Alnic MC, chargé de 12.000 tonnes d’hydrocarbures.

La coque du bâtiment américain a été déchirée à l’arrière bâbord, provoquant une importante entrée d’eau et l’envahissement d’une partie des locaux équipage et de la salle des machines. Dix marins ont disparu, cinq autres ont été blessés. D’importants moyens de recherche et de sauvetage ont été rapidement mis en place par les autorités portuaires de Singapour. Le destroyer a pu gagner par ses propres moyens la base navale de Changi.

 

A son arrivée à Changi (© US NAVY)

 

Le chimiquier a, quant à lui, été endommagé à son avant, sans que son intégrité ne soit touchée. Aucun blessé n’est à déplorer à son bord et aucune trace de pollution n’a été découverte. Il a rejoint la zone de Raffles Reserved Anchorage où il va être inspecté. Aucun détail sur les circonstances précises de l’accident n’a été donné pour le moment.

 

A son arrivée à Changi (© US NAVY)

Parallèlement, le chef des opérations de la marine américaine, l’amiral John Richardson, a annoncé qu’il ordonnait « une pause opérationnelle » pour toutes les flottes américaines après cette deuxième collision. Une revue va être menée pour notamment identifier l’origine des incidents et analyser les conditions opérationnelles, les compétences des personnels et leurs entrainements ainsi que les équipements à bord.

Quelques heures avant l’accident de l’USS John McCain, trois officiers supérieurs de l’USS John Fitzgerald ont été mis à pied et des sanctions disciplinaires prononcées à l’encontre d’une douzaine de marins du destroyer.

 

US Navy / USCG