Marine Marchande
Nouvelle commande d'un moteur au GPL

Actualité

Nouvelle commande d'un moteur au GPL

Marine Marchande

Le nouveau gazier de 86.000 m3 commandé par la compagnie chinoise Tianjin Southwest Maritime va être équipé d'un moteur dual au GPL. Lancé en septembre dernier, le moteur MAN B&W ME-LGIP (Liquid Gas Injection Propane) a déjà séduit la compagnie belge Exmar qui l'a choisi pour ses deux nouveaux méthaniers de 80.000 m3, commandés aux chantiers Hanjin Heavy Industries.

À l’avenir, le constructeur table sur le développement de ce type de carburant. Il peut déjà compter sur le marché des navires transportant du GPL. Ces derniers peuvent utiliser une partie de leur cargaison comme source d’énergie. De même, le GPL présente des avantages en matière de stockage. Pour l’instant, lors des phases d’utilisation du GPL, les engins ont encore besoin de fioul lourd, à hauteur de 3 à 10% du mélange. Le motoriste estime toutefois que les moteurs pourront bientôt s’en passer et ne consommer que du GPL si on le leur demande. Le combustible, issu d'un mélange entre butane et propane, présente des caractéristiques environnementales compatibles avec les nouvelles normes : pas d'émission de soufre, 90% de particules et 10% de CO2 de moins que le fuel lourd. Un critère primordial à mesure que l’échéance de 2020 approche avec la nouvelle réglementation de l’OMI.

MAN Energy Solutions a aussi glané un contrat pour le retrofit de deux méthaniers. En effet, la compagnie BW LPG, qui exploite 51 navires de type Very Large Gas Carriers (VLGC) et Large Gas Carriers (LGC) pour le transport de GPL, a décidé de modifier deux de ses bateaux. Actuellement équipés chacun de quatre moteurs MAN B&W 6G60ME-C9.2, utilisant du fioul lourd HFO, les deux méthaniers doivent être dotés de MAN B&W 6G60ME-C9.5-LGIP. Les travaux doivent commencer à partir de 2020.

 

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur