Défense
Nouvelle défense antiaérienne pour le porte-avions USS John C. Stennis

Actualité

Nouvelle défense antiaérienne pour le porte-avions USS John C. Stennis

Défense

Le porte-avions nucléaire américain John C. Stennis a testé, il y a quelques jours, son nouveau système antimissile à courte portée Rolling Airframe Missile (RAM) Mk 31. Les deux lanceurs, situés à bâbord avant et tribord arrière, ont tiré chacun un missile, qui, à Mach 2, est allé détruire sa cible située à 4 nautiques du CVN 74 (la portée maximale est de 10 kilomètres). Le navire mène actuellement une période de qualification de son système de combat au large de la Californie. L’embarquement de systèmes RAM, réalisé lors du carénage du bâtiment, en 2005, fait partie d’un programme de modernisation de l’armement anti-aérien des porte-avions de l'US Navy. Outre la mise en place de RAM, les deux Sea Sparrow doivent être remplacés par deux lanceurs verticaux équipés chacun de 12 missiles ESSM, à tribord avant et bâbord arrière. L’installation de nouveaux équipements électroniques, dont un radar de désignation d’objectif SPQ-9 B, en remplacement du TAS Mk 23, est également prévue.
Mis sur cale aux chantiers Newport News en 1991 et livré quatre ans plus tard, le John C. Stennis est le septième porte-avions de la classe Nimitz et quatrième des six unités de la version Theodore Roosevelt. D’une longueur de 333 mètres pour un déplacement de 100.000 tonnes en charge, ces navires peuvent embarquer 71 avions et hélicoptères.
____________________________________

Voir le site Defense aerospace

US Navy / USCG