Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Nouvelle prolongation pour L’Adroit au sein de la marine française

Défense

Ce qui devait être provisoire devient de plus en plus durable, même si ce n’est pas définitif assurent toujours militaires et industriels. Le contrat de mise à disposition du patrouilleur hauturier L’Adroit au profit de la Marine nationale a de nouveau été prolongé. Cela dure depuis octobre 2011, date à laquelle Naval Group a livré le bâtiment, prototype de l’OPV 90, l’un des modèles d’une nouvelle gamme d’OPV aujourd’hui commercialisée avec Kership, sa société commune avec Piriou.

Plateforme d’expérimentation et vitrine commerciale

L’Adroit fut à l’époque réalisé sur fonds propres par l’ex-DCNS, qui en propriétaire. L’idée était de disposer d’un prototype permettant de valider en conditions réelles les options techniques et architecturales retenues, sachant que le bâtiment avait été développé en tenant compte des besoins exprimés par la marine française et des clients export. Une mise à disposition au profit de la Marine nationale devait permettre de disposer d’un produit éprouvé à la mer et dans le même temps d’une vitrine commerciale, tout en permettant à la flotte française de disposer à moindre frais d’un bateau supplémentaire, à un moment où elle manque de patrouilleurs. Il s’agissait aussi côté militaire d’en profiter pour expérimenter certains concepts dans le cadre des réflexions devant aboutir aux spécifications du défunt programme BATSIMAR. Ce fut par exemple le cas pour l’emploi d’un drone embarqué avec le petit Camcopter S-100, la mise en œuvre d’embarcations rapides via des rampes à la poupe ou encore la disposition générale des locaux, en particulier l'essai d'une passerelle panoramique regroupant les fonctions tactiques et de navigation.  

Dans l’attente d’une vente à l’export

Initialement, la mise à disposition ne devait durer que trois ans mais, en fin de période, il a été décidé de prolonger ce partenariat, Naval Group n’ayant pas trouvé de client export pour reprendre son bateau. L’industriel cherche toujours une marine qui pourrait acquérir L’Adroit, seul ou au travers d’un programme comprenant d’autres exemplaires à construire en France ou en transfert de technologie. A plusieurs reprises, en particulier avec l’Egypte et l’Argentine, les négociations furent semble-t-il proches d’aboutir, mais rien n’a encore été conclu.

 

L'Adroit (© MARINE NATIONALE)

L'Adroit (© MARINE NATIONALE)

 

De six mois en six mois

Du coup, le contrat de mise à disposition fut prolongé, d’abord sur des périodes d’un an, et maintenant de six mois en six mois. Des périodes volontairement courtes de manière à ce que Naval Goup, sitôt un client trouvé, puisse rapidement livrer le bâtiment. La cinquième prolongation a été récemment signée et couvre le premier semestre 2018. Même si la Marine nationale a prévenu à plusieurs reprises qu’elle n’avait pas vocation à acheter L’Adroit, né hors programme, cela devrait probablement durer si aucun contrat n’est signé d’ici l’été. En attendant l’arrivée des futurs OPV métropolitains, au mieux en 2023, les marins en sont en effet à compter leurs plateformes et une passerelle en plus, c’est toujours cela de pris. Dans le même temps, le désarmement de L’Adroit en cas d’arrêt de la convention de mise à disposition le rendrait encore plus difficilement vendable.

L’ex-Tapageuse toujours en attente à Concarneau

Kership en sait quelque chose avec l’ex-P400 La Tapageuse, qui avait été racheté par Piriou après son retrait du service en 2013 et complètement rénové, y compris avec de nouveaux moteurs. Les travaux avaient été effectués en 2015 suite à l’annonce par le Gabon, fin 2014, de l’achat de ce bateau et d’un nouvel OPV de 50 mètres de la gamme Kership. Mais le contrat n’est jamais entré en vigueur et l’ex-Tapageuse, proposée depuis à d’autres pays avec ou sans L’Adroit, demeure en attente à Concarneau.

 

Le P09, ex-Tapageuse, en attente à Concarneau (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le P09, ex-Tapageuse, en attente à Concarneau (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Naval Group (ex-DCNS) Marine nationale