Défense
Nouvelle stratégie pour DCNS : Patrick Boissier sort l'artillerie lourde

Actualité

Nouvelle stratégie pour DCNS : Patrick Boissier sort l'artillerie lourde

Défense

Réduire les coûts de 30% en trois ans et augmenter de 50 à 100% le chiffre d'affaires du groupe d'ici 2020 ! Ce sont les objectifs affichés hier par Patrick Boissier, président de DCNS. A la tête de la société détenue à 75% par l'Etat et 25% par Thales depuis janvier 2009, le PD-G a opté pour une méthode qui n'est pas sans rappeler celle mise en oeuvre, en 1997, lorsqu'il prenait la barre des chantiers de Saint-Nazaire. Pendant de longs mois, il a écouté, visité, inspecté et analysé les anciens arsenaux de la marine, avant d'établir son diagnostic et d'élaborer un plan de bataille, baptisé « Championship ». Comme autrefois chez Alstom Marine, les objectifs sont ambitieux et la transformation du groupe devrait être menée tambour battant. Sur les marchés internationaux ouverts à la compétition, Patrick Boissier veut faire de DCNS le numéro 1 mondial à l'export. Ni plus, ni moins ! De 1998 à 2008, le groupe français a détenu, en moyenne, 17% de parts de marché à l'exportation, ses principaux concurrents étant les Allemands (TKMS), les Russes et plus récemment les Espagnols (Navantia). Sur la prochaine décennie, où le marché est estimé à 3 milliards d'euros par an, l'objectif affiché est de doubler, voire tripler le poids de DCNS à l'international. « Cette ambition est accessible. D'abord parce que nous avons constaté une augmentation de nos parts de marché en fin de période, notamment grâce à la vente de sous-marins du type Scorpène ; ensuite parce que nous allons améliorer nos performances. Sur les 10 ans qui viennent, nous voulons gagner au moins un contrat pour chacun de nos nouveaux produits : le sous-marin Andrasta, la frégate FREMM, la corvette Gowind et le bâtiment de projection et de commandement. Pour le Scorpène, nous ambitionnons deux nouveaux contrats sur la même période », explique Patrick Boissier. Les princ

Naval Group | Actualité industrie navale de défense