Marine Marchande
Nouvelle Zélande : Un porte-conteneurs provoque une marée noire

Actualité

Nouvelle Zélande : Un porte-conteneurs provoque une marée noire

Marine Marchande

Les Néo-zélandais ont les yeux braqués sur la plage du Mont Manganui, dans la baie de Plenty, au nord du pays, un site touristique réputé pour la variété de sa faune. Le porte-conteneurs libérien Rena s'est échoué sur un récif de la baie mercredi dernier et les premières nappes de pétrole viennent d'atteindre la côte. Le navire est en fâcheuse posture et les autorités néo-zélandaises redoutent que les conditions météorologiques, actuellement en train de se dégrader, provoquent la rupture du navire. Celui-ci contient notamment 1700 tonnes de fuel de propulsion et 200 tonnes de diesel. Il y aurait également, parmi les 1300 boîtes à bord du navire, quatre conteneurs de ferro-silicone, une substance inflammable au contact de l'eau.
Les premiers animaux touchés par les nappes de pétroles, des manchots et des cormorans, ont pu être recueillis et soignés dans un centre de la côte. Des phoques auraient également déjà été touchés. La baie de Plenty héberge d'importantes populations de plusieurs espèces d'oiseaux marins, de dauphins, d'orques et de baleines. Les scientifiques néo-zélandais craignent une « tragédie pour la faune » en cas de rupture de la coque.
Plus de 300 sauveteurs ont été déployés sur zone. Les premières manoeuvres ont été compliquées par des conditions de mer très difficiles. Les tentatives de pompage des soutes sont très ralenties et seules 10 tonnes de combustible ont pu être retirées, alors qu'on estime à plus de 30 tonnes la quantité déjà déversée à la mer.

Accidents, pollutions