Défense
Ocea, DCI et ECA lancent une solution commune de guerre des mines

Actualité

Ocea, DCI et ECA lancent une solution commune de guerre des mines

Défense

En parallèle du programme franco-britannique MMCM, une offre franco-française de guerre des mines émerge pour le marché export. Le chantier vendéen Ocea, le spécialiste des robots sous-marins ECA Group et DCI, chargé depuis plus de 30 ans du transfert vers les pays alliés du du savoir-faire des armées françaises, ont décidé de s’allier pour proposer une solution complète alliant plateformes, systèmes intégrés de drones, formation opérationnelle, entrainement et assistance.

Cette offre commune repose notamment sur une version guerre des mines de l’OSV 190, un bâtiment de 60 mètres en aluminium livré à deux exemplaires, en 2015, à la marine indonésienne (les plateformes sont dans ce cas gréées pour l’hydro-océanographie). Naturellement amagnétique, le bâtiment sert de bateau-mère aux moyens robotisés de guerre des mines. Ceux-ci sont composés de différents produits d’ECA, dont deux drones de surface Inspector Mk2 capables de mettre en œuvre un sonar tracté, un robot sous-marin de type SeaScan pour l’identification des mines et des engins du type K-Ster pour leur neutralisation.

Cette nouvelle solution française de guerre des mines basée sur l’emploi de systèmes de drones sera présentée et détaillée par Ocea, ECA et DCI mercredi à l’occasion du salon Euronaval.

 

 

OCEA DCI