Construction Navale
Ocea livre son premier OPV et décroche de nouvelles commandes

Actualité

Ocea livre son premier OPV et décroche de nouvelles commandes

Construction Navale
Défense

Mis à l’eau en juillet dernier, le Fouladou, nouveau patrouilleur de la marine sénégalaise, a été livré le 26 octobre par le chantier Ocea des Sables d’Olonne à l’Agence Nationale des Affaires Maritimes (ANAM), qui l’avait commandé en 2014.

Long de 58 mètres, ce bâtiment du type OPV 190 concrétise l’entrée d’Ocea sur le marché des patrouilleurs hauturiers. Après la livraison de deux navires hydrographiques de 60 mètres du type OSV 190 à l’Indonésie l’an dernier, l’achèvement avec succès de l’OPV sénégalais, qui a lors de ses essais dépassé les performances contractuelles (voir notre reportage à bord du Fouladou), renforce la confiance dans les plateformes de grande taille en aluminium. Un matériau jusqu’ici réservé aux unités plus petites mais qui, grâce au savoir-faire du chantier vendéen dans ce domaine, aux progrès et innovations survenus depuis 30 ans et au retour d’expérience des unités livrées à 80 pays, est présenté par Ocea comme aussi fiable et robuste que l’acier. Avec en plus de réels avantages en termes de réduction des coûts de construction, d’exploitation et de maintenance, qui rendent les produits d’Ocea extrêmement compétitifs, y compris sur le marché asiatique et même avec une construction en France.

 

Cérémonie de changement de pavillon sur le Fouladou le 26 octobre (© : OCEA)

Cérémonie de changement de pavillon sur le Fouladou le 26 octobre (© : OCEA)

 

De quoi donc permettre au groupe de réaliser une percée remarquée sur le segment très porteur des patrouilleurs de haute mer. Et de ce point de vue, le premier succès remporté avec le Sénégal en entraine d’autres puisqu’Ocea a été retenu à l’issue d’un appel d’offres pour construire un bâtiment encore plus grand. Destiné à un pays d'Asie, cette unité du type OPV 270 mesurera 84 mètres de long et sera le plus imposant bateau de l’histoire d’Ocea, qui pourra le réaliser aux Sables d’Olonne grâce aux importants investissements consentis dans son chantier flambant neuf. La construction du premier OPV 270 devrait débuter cet hiver.

Et ce n’est pas la seule bonne nouvelle pour le constructeur vendéen, qui remporte aussi de nouveaux succès avec sa gamme traditionnelle de patrouilleurs de moins de 40 mètres.

 

FPB 110 koweitien à Saint-Nazaire en 2005 (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

FPB 110 koweitien à Saint-Nazaire en 2005 (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Il doit, ainsi, réaliser deux FPB 110 de 35 mètres dérivés des 10 unités livrées en 2004 et 2005 au Koweït, ainsi que six FPB 72 de 24 mètres pour deux clients différents. D’autres contrats sont en cours de discussions ou en attente d’affermissement, en particulier pour des FPB 98 de 32 mètres dont plusieurs coques sont en attente d’achèvement à Saint-Nazaire.

 

FPB 98 et FPB 72, ici des unités livrées au Surinam (© : OCEA)

FPB 98 et FPB 72, ici des unités livrées au Surinam (© : OCEA)

OCEA | Toute l'actualité du constructeur naval français