Construction Navale
Ocea met à l’eau le nouveau navire polyvalent d’Atlantic Scaphandre

Actualité

Ocea met à l’eau le nouveau navire polyvalent d’Atlantic Scaphandre

Construction Navale
Pêche

Au lendemain de sa mise à l’eau au chantier Ocea des Sables d’Olonne, le Maxiplon a été baptisé vendredi 15 avril dans le port vendéen. Une cérémonie pour laquelle il était à couple du Miniplon et du Plonplon, les deux navires actuellement armés par Atlantique Scaphandre. Commandé par la société vendéenne, le Maxiplon sera exploité par A2TMi (Atlantique Travaux Transports Maritimes Islais), nouvelle société implantée sur l’île d’Yeu. Il assurera une liaison nocturne entre Port Joinville et les Sables d’Olonne afin de transporter du poisson frais. « L’objectif premier de cette navette est de permettre aux bateaux de pêche d’optimiser leurs déplacements, de favoriser une économie de gasoil, de réduire leur empreinte carbone, et d’améliorer les conditions de vie et de travail des équipages de marins pêcheurs en réduisant le temps de route, tout en gardant la vente du jour », explique Atlantique Scaphandre, qui a financé à 100% ce nouveau navire et souligne que la création d’A2TMi permet « de générer un certain nombre d’emplois et d’activités à la criée et au port de l’Ile d’Yeu par la venue de bateaux de différents ports et armements ».

 

La bénédiction du navire le 15 avril aux Sables d'Olonne (© OCEA)

La bénédiction du navire le 15 avril aux Sables d'Olonne (© OCEA)

 

La liaison servira aussi à transporter différents types de marchandises entre l’île et le continent. Afin de compléter son activité en journée, le Maxiplon a été conçu comme une plateforme polyvalente capable de mener de nombreuses autres missions. Il sera, ainsi, capable de réaliser des travaux maritimes (pose et entretien de balisage, interventions d’urgence, mouillages…), l’assistance aux futurs champs éoliens offshore, dont un verra le jour entre Noirmoutier et Yeu, poser des instruments de mesure, ou encore servir de support à des équipes de plongeurs et de scaphandriers. « Maxiplon est le fruit d’une étroite réflexion entre les différents partenaires maritimes intéressés par son exploitation : CCI 85, Armements à la pêche des Sables d’Olonne et de l’Ile d’Yeu, dont l’ACAV, le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins des Pays de la Loire, l’Organisation des Producteurs de Vendée ainsi que l’Union du Mareyage Vendéen », rappelle son propriétaire.

 

(© OCEA)

(© OCEA)

 

Long de 28.4 mètres pour une largeur de 8.1 mètres et un tirant d’eau maximum de 1.8 mètres, le navire, construit en aluminium, adopte le modèle OSV 90 WB développé par Ocea. Equipé de deux moteurs diesels John Deere, il pourra atteindre 14 nœuds et offrira à cette vitesse une autonomie de 1000 milles (capacité en gasoil de 18.000 litres et 4000 litres d’eau douce).  

Armé par un équipage de 2 à 3 marins, le Maxiplon pourra accueillir 9 passagers. Le navire dispose d’une timonerie avec vue à 360°, un carré spacieux, une cuisine, deux cabines de quatre couchettes, deux salles de bain et deux WC.

 

(© OCEA)

(© OCEA)

 

Le Maxiplon est un navire de servitude conçu autour d’un pont de travail de 125m² sur lequel peuvent prendre place deux conteneurs. Afin de réaliser ses missions, il est doté de moyens hydrauliques conséquents : une grue de 40T.m et deux treuils de 8 tonnes. Son faible tirant d’eau permet de travailler et de rentrer dans les ports sans tenir compte des marées. 

 

 

 

Le Maxiplon, qui sera présenté le mois prochain au salon Navexpo International de Lorient, s’ajoute aux deux navires déjà exploités par Atlantique Scaphandre : Le Miniplon aux Sables d’Olonne et le Plonplon à La Rochelle. Il va permettre à la société d’accroître son offre de services mais aussi sa réactivité pour des missions en tout genre. 

 

OCEA | Toute l'actualité du constructeur naval français