Marine Marchande
Ocean Fresh Water : l'Odeep One va entrer en flotte et rejoindre Sète

Actualité

Ocean Fresh Water : l'Odeep One va entrer en flotte et rejoindre Sète

Marine Marchande

L’Odeep One devrait quitter Gdansk, en Pologne, pour le port de Sète, après plusieurs mois de travaux aux chantiers Remontowa. Le port languedocien, préféré à Fos et à Marseille, a été choisi pour devenir la base du navire de la compagnie OFW créée en 2013 par Régis Revilliod. L'Odeep One est l'ancien ferry Petersburg. Il a été converti en bateau usine pour pomper, traiter et embouteiller de l’eau des grandes profondeurs afin qu’elle soit consommable. Une usine d’embouteillage commandée en Chine a été installée à bord de l’ancien train-ferry de 190 mètres de long pour 28 de large construit en 1986. 

Le navire sous pavillon Panama a « un équipage français complet à bord depuis cet été », affirme Régis Revilliod. L'Odeep One devrait rejoindre Sète fin octobre où il sera basé le long des entrepôts ferroviaires. Le navire suivra d’abord une phase de tests en Méditerranée, initialement prévus l’été dernier. Le chlorure de sodium enlevé, l’eau est embouteillée en haute mer et livrée dans les ports sur des palettes de plastique recyclé. L'Odeep One devrait rejoindre la zone de pompage qui sera probablement au large des Philippines, car « on peut arroser facilement tous les ports chinois, taïwanais, japonais. De plus, l’eau est d’une qualité intéressante, car il y a des fonds de plus de 4000 mètres ».

 

(

(© OFW)

 

Pour y parvenir, « on a refait entièrement le navire : les moteurs, les groupes électrogènes, on a passé le bateau au carénage, on a rajouté des câbles et tableaux électriques partout pour alimenter l’usine. Ce sont des travaux considérables. Les gens ne se rendent pas compte de ce qu’est un navire-usine, surtout pour une grande première, on a tout inventé », indique l’armateur. Déjà, OFW produit des bouteilles à Hyères avec un petit navire usine, Little Odeep. Selon Régis Revilliod, il sort « 1500 bouteilles à l’heure, une palette par heure, c’est une toute petite usine. Notre eau est en vente sur certains supermarchés dans le Midi et commercialisée sur Amazon ». Par ailleurs, « notre grand marché aujourd’hui, c’est la Chine, on envoie plusieurs conteneurs de notre usine de Hyères, toutes les semaines, vers ce pays », assure-t-il. Selon l’armateur, la demande est si forte qu’il envisage un Odeep Two. « On visite des bateaux. La demande est telle pour notre produit qu’il va falloir un autre bateau ».

 

Port de Sète