Divers
Ocean Viking : 60 rescapés attendent un port de débarquement

Actualité

Ocean Viking : 60 rescapés attendent un port de débarquement

Divers

L'Ocean Viking, navire opéré par Médecins Sans Frontières et SOS Méditerranée, a secouru, dans la nuit du jeudi 28 novembre, 60 personnes entassées sur un bateau en bois en péril à 60 milles au large de la Libye. Parmi eux, 19 mineurs, dont 17 non accompagnés, un bébé de trois mois et un petit garçon de trois ans. Les rescapés ont été pris en charge par l'équipe médicale embarquée qui a constaté de nombreuses blessures traumatiques récentes. Un patient est surveillé de près et devrait être hospitalisé au plus vite.

Cependant, comme systématiquement depuis plusieurs mois, aucun port sûr n'a été désigné à l'Ocean Viking pour le débarquement des personnes sauvées. Depus jeudi dernier, les conditions hivernales sévissent en Méditerranée et provoquent de nombreux malaises parmi les passagers qui ne répondent pas bien au traitement de base contre le mal de mer et ont désormais besoin d'injections pour les soulager.

Le 29 novembre, l'Ocean Viking a envoyé une demande au Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage libyen  pour obtenir un lieu sûr afin de débarquer les 60 survivants. En l'absence d'une réponse du JRCC libyen, le navire a envoyé une nouvelle demande de lieu sûr aux autorités maritimes compétentes les plus proches de la zone – c'est-à-dire les centres de coordination de recherche et de sauvetage italien et maltais. L'Ocean Viking se trouve à présent en attente d'instructions entre Malte et l'Italie. Jusqu'à présent, ces deux centres de coordination ont réagi négativement à ses sollicitations.
 
Par ailleurs le 1er décembre, l'Ocean Viking a été informé que 33 personnes secourues par un navire marchand au large des côtes libyennes le 30 novembre ont été ramenées à Tripoli par les garde-côtes libyens. Cette information est parvenue aux équipes après une demande de renfort du navire marchand auprès de l'Ocean Viking. N'ayant pas reçu l'autorisation des autorités pour effectuer le transbordement de ces 33 personnes, l'Ocean Viking n'a pu les faire monter à son bord.


 

Migrants