Marine Marchande
Ocean Viking : SOS Méditerranée et MSF se séparent

Actualité

Ocean Viking : SOS Méditerranée et MSF se séparent

Marine Marchande

Alors que l’Ocean Viking est à quai depuis fin mars à Marseille, SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières ont annoncé la fin de leur coopération. Les deux partenaires travaillaient ensemble depuis le début des opérations de sauvetage en mer en Méditerranée en 2015, d’abord sur l’Aquarius puis sur l’Ocean Viking à partir de l’été 2019.

Cette décision a été notifiée il y a une dizaine de jours par Médecins Sans Frontières à SOS Méditerranée et fait sans doute suite à une divergence de vue quant à la continuation des opérations dans le cadre de la pandémie du Covid-19. MSF souhaitait reprendre la mer au plus vite, là où SOS Méditerranée préfère attendre des accords avec les Etats riverains, dont la plupart des ports sont actuellement fermés. Les navires des ONG actuellement en opération en Méditerranée, l’Alan Kurdi et l’Aita Mari, font face à des situations extrêmement compliquées. Si les 150 rescapés sauvés par l’Alan Kurdi ont pu être récupérés par les autorités italiennes, il n’y a pas encore de solution pour ceux de l’Aita Mari. L’Italie a par ailleurs annoncé que ses ports resteraient fermés aux navires d’assistance des ONG au moins jusqu’à fin juillet en raison de l’état d’urgence sanitaire.

La séparation entre MSF et SOS Méditerranée devrait être effective en juillet. Cependant, SOS Méditerranée réfléchit déjà à la poursuite des opérations, peut-être avec un nouveau partenaire médical. Et ce alors que la situation en Libye est toujours aussi dramatique, risque d’encore s’aggraver dans le cadre de la pandémie et que des milliers de personnes tentent toujours de fuir les camps libyens.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.