Histoire Navale
Océanides : Un projet international de recherche en histoire maritime et navale

Actualité

Océanides : Un projet international de recherche en histoire maritime et navale

Histoire Navale

En partenariat avec une vingtaine d'entreprises, de collectivités territoriales, de fédérations professionnelles et avec le soutien actif du Cluster Maritime Français, DCNS est à l'origine d'Océanides, projet international de recherche en histoire maritime et navale. Il vise à coordonner et rassembler, pour la première fois en France et dans le monde, les travaux de chercheurs spécialistes de l'histoire des mers et des océans. Océanides, qui se donne pour vocation d'unifier dans une histoire maritime universelle l'histoire de cinq continents sur cinq millénaires, doit permettre de promouvoir l'espace maritime mondial, moteur du développement de la planète.
Le projet, qui donne naissance à une association, fédèrera plus de 300 chercheurs internationaux, de grands industriels, des collectivités territoriales, des grandes écoles et des instituts de recherche. Ensemble, ces contributeurs démontreront que les océans sont au coeur des enjeux géopolitiques passés, actuels et à venir. Ainsi, cet ambitieux projet encyclopédique contribuera à mettre en lumière le rôle de la mer dans le développement économique, environnemental et social de l'humanité. Cet organisme de recherches est présidé par Anne-Marie Idrac, ancienne Secrétaire d'Etat aux Transport puis au Commerce extérieur. Christian Buchet, de l'Académie de Marine, spécialiste de l'histoire maritime, préside le conseil scientifique du projet. Il coordonnera les recherches d'un réseau de plus de 300 spécialistes pour chacune des quatre grandes périodes : Antiquité, Moyen-âge, Histoire Moderne, Histoire Contemporaine, et pour chacune des aires géographiques étudiées ainsi que pour les nécessaires questions transverses (offshore, routes maritimes, piraterie...)
Le Comité scientifique sera composé du John Hattendorf, directeur du Naval War College Museum de Rhode Island, du professeur Nicholas Rodger, Senior Research Fellow à l'All Soul's College d'Oxford, de Michel Balard, professeur émérite à l'université de Panthéon-Sorbonne (Paris 1), du professeur Gérard Le Bouedec, directeur du GIS Histoire Maritime, d'Olivier Chaline, directeur du Laboratoire d'histoire maritime de l'université de Paris-Sorbonne (Paris 4), et de Jean-Marie-Kowalski, directeur du département de Sciences Humaines de l'Ecole navale.

Sabine Marie Provost, Docteur en Histoire Militaire et Défense et, jusqu'ici chargée de mission au sein de l'industrie de défense, a été nommée Délégué Générale d'Océanides. Elle assurera la gestion opérationnelle.
Enfin, on notera qu'Océanide bénéficiera du soutien de Claudie Haigneré. La spationaute, ancienne ministre déléguée à la Recherche puis aux Affaires européennes a accepté de prendre la présidence du Comité d'Honneur, dans lequel on trouvera diverses personnalités, comme l'écrivain Jacques Attali, la navigatrice Isabelle Autissier, Michel Aymeric (Secrétaire Général de la Mer), Jérôme Bignon (président de l'Agence des aires marines protégées), Gabriel de Broglie (Chancelier de l'Institut de France), Philippe Court (président du Yacht Club de France), Xavier de la Gorce (vice-président de la SNSM), Jean-Marie Poimboeuf (président du GICAN), Patrick Poivre d'Arvor, écrivain, Eudes Riblier, président de l'Ecole Nationale Supérieure Maritime ou encore l'amiral Bernard Rogel, Chef d'Etat-major de la Marine nationale.