Construction Navale

Actualité

Océans 21 : Lancement d’un projet de structuration de la filière navale française

Porté par le Groupement des industries de construction et activités navales (GICAN), le projet Océans 21 a été avalisé par le premier ministre. Le 27 novembre, Jean-Marc Ayrault a signé l'acte de naissance de ce programme, qui avait été proposé suite à l’appel à projets lancé par OSEO, agence de développement publique finançant des projets de développement et d’innovation au sein des PME, pour des actions de structurations de filières. D’une durée de 3 ans, ce programme de 17 millions d’euros devrait être entériné d’ici la fin du mois par le GICAN et OSEO.

 

Création de 10.000 emplois à terme

 

L’objectif d'Océans 21 est de maintenir et développer les compétences, améliorer la compétitivité de la filière navale et définir une stratégie collective afin de donner de la visibilité aux différents acteurs, améliorer la cohérence globale des actions et favoriser la croissance des petites et moyennes industries. Il s’agit ensuite de développer une stratégie à l’international afin de gagner des parts de marché à l’export. Ainsi, Océans 21 doit notamment permettre de rendre la filière navale française plus robuste et compétitive, avec une cohésion renforcée de ses acteurs, préserver les emplois et savoir-faire et favoriser l’essor des PMI, notamment à l’export, afin que celles-ci génèrent de nouveaux emplois. Destiné à stabiliser l’emploi sur les métiers traditionnels, à élargir l’offre de produits, à mieux intégrer les solutions innovantes issues de la recherche amont et à développer des débouchés à l’international pour les productions françaises, Océan 21 vise, à terme, la création de 10.000 emplois sur le territoire national.

 

Favoriser l’innovation

 

Alors que la filière navale représente en France 40.000 emplois pour un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, dont 45% à l’export, le programme Océans 21 doit concerner un millier de PME et ETI, où se concentrent 60% des emplois du secteur. Un travail collaboratif sera initié entre les clusters régionaux, les pôles de compétitivité et les têtes de filière, à commencer par DCNS et STX France.  Dans le domaine de l’innovation, les actions collaboratives seront favorisées, en cohérence avec la feuille de route du Conseil d’orientation pour la recherche et l’innovation de la construction et des activités navales (CORICAN). Les travaux porteront notamment sur les démarches d’éco-conception, qui doivent offrir un avantage concurrentiel à la filière tricolore.