Science et Environnement
Océans et glaces : cinq points à retenir du rapport du Giec

Actualité

Océans et glaces : cinq points à retenir du rapport du Giec

Science et Environnement

Certaines conséquences du changement climatique sur les océans et les régions glacées de la planète sont irréversibles et l’Humanité doit s’y préparer, préviennent les scientifiques. Le rapport des experts climat de l’ONU (Giec) rendu public ce mercredi à Monaco égrène une longue liste d’impacts dévastateurs, à commencer par la montée des eaux.

La mer se réchauffe

PLUS ACIDE ET MOINS SALÉE : les océans ont absorbé un quart des gaz à effet de serre émis par l’Homme et plus de 90 % de la chaleur issue du changement climatique. Résultat, les mers de la planète bleue sont devenues plus chaudes, plus acides et moins salées.

CANICULES MARINES : la fréquence, l’intensité et l’étendue des vagues de chaleur marines, comme celles qui ont dévasté la Grande barrière de corail, ont augmenté.

EL NINO : les phénomènes El Niño extrêmes - qui encouragent feux de forêts, cyclones et épidémies - devraient être deux fois plus fréquents même en cas de baisse des émissions de CO2.

DES PRISES DE POISSONS EN BAISSE : si les émissions ne sont pas