Offshore

Actualité

Offshore : Les armements norvégiens accusent le coup

Offshore

Les armements offshore norvégiens commencent à subir les effets de la crise pétrolière. Dans un rapport remis à Siv Jensen, ministre des Finances, et Monica Maeland, ministre de l'Industrie, le Norge Rederiforbund (association des armateurs norvégiens) annonce un  recul de 4.2% des bénéfices du secteur. Un chiffre qui, s’il paraît faible, est néanmoins très symbolique : depuis 2002, le secteur avait affiché, chaque année, des résultats en forte progression. Les armements offshore norvégiens exploitent une flotte de 637 navires et emploient près de 17.000 personnes. 60% de leurs activités se déroulent en dehors des eaux norvégiennes.

« Nous devons nous préparer à des temps difficiles », a précisé Sturla Henriksen, directeur du Norge Rederiforbund, « le marché a évolué dans un sens négatif beaucoup plus vite que nous avions pu le prévoir ». Des mesures de chômage ainsi que des désarmements de navires sont déjà mis en place. Au-delà des armateurs, la Norvège craint également pour l’ensemble de son cluster maritime, et notamment ses chantiers et équipementiers, fortement liés au secteur. Les premières annulations de commande de navires sont déjà intervenues.

Offshore | Toute l'actualité des plate-formes énergétiques