Marine Marchande
OFW Ships est en liquidation judiciaire

Actualité

OFW Ships est en liquidation judiciaire

Marine Marchande

OFW Ships a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Nanterre, selon une information du journal le marin. La société, créée en 2013, s'était spécialisée dans la commercialisation d’eau puisée en mer par grandes profondeurs. Elle armait un navire, l’Odeep One, ancien ferry russe basé à Sète.

Une procédure de redressement judiciaire avait été ouverte le 10 septembre. Son fondateur, Régis Revilliod a déclaré le 8 septembre auprès du greffe du tribunal de commerce de Nanterre être en cessation de paiement. L’Odeep One, bloqué à quai pendant le confinement, s’était reconverti dans la production de gel hydroalcoolique mais s’était retrouvé avec un stock d’invendus de près de 4 millions d’euros. Dès lors, l'entreprise a dû faire face à d'importantes difficultés sociales et financières, avec notamment des retards de versement de salaires.

En septembre, OFW Ships avait été placée sous administration judiciaire avec une période d’observation de six mois, ce qui avait permis de débloquer l’AGS (assurance de garantie des salaires) pour payer les salariés de l’entreprise, alors au nombre de 43, dont plus de la moitié de navigants. A ce moment-là, le tribunal estimait que « les prévisions présentées par le débiteur font apparaître que l’entreprise devrait générer la trésorerie nécessaire au financement de la période d’observation ». Il précisait « que les éléments présentés laissent penser que l’élaboration d’un plan de redressement de l’entreprise est possible ».

L’appel d’offres pour un repreneur étant cependant resté infructueux, le tribunal de commerce a finalement dû prononcer, le 8 octobre, la liquidation de l’entreprise et la mise en vente du navire.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.