Marine Marchande
OIT : « Les gens de mer devraient être traités comme des travailleurs essentiels »

Actualité

OIT : « Les gens de mer devraient être traités comme des travailleurs essentiels »

Article gratuit
Marine Marchande

« Les gens de mer devraient être traités comme des travailleurs essentiels et n’être soumis à aucune restriction de voyage durant la pandémie de Covid-19 ». Ce plaidoyer est signé de la commission maritime de l’Organisation Internationale du Travail. Cette dernière regroupe les représentants des marins, des armateurs et des gouvernements. C’est elle qui élabore les grandes règlementations sociales internationales comme, par exemple, la convention MLC 2006.

Actuellement, on estime à près d’un million de marins en situation logistique compliquée à travers le monde. Et ce notamment en raison des quarantaines et des fermetures de frontières qui rendent relèves et débarquements extrêmement difficiles.

La commission de l’OIT demande aussi à ses Etats Membres de « faire tout leur possible pour faciliter l’acheminement à bord des navires de fournitures médicales essentielles, de carburant, d’eau, de pièces détachées et de vivres ». Il semblerait en effet que des navires n’aient pas pu recevoir d’avitaillement en matériel sanitaire et en protection individuelle, leurs fournisseurs n’ayant pu atteindre le port. Certains pays interdisent également l’accès aux navires ayant mouillé dans des zones touchées par le Covid-19, empêchant ainsi tout ravitaillement.

« Les gens de mer sont aussi méritants que tous autres travailleurs et devraient être traités avec dignité et respect de façon à pouvoir continuer de fournir des services indispensables au monde entier», poursuit la déclaration.

Les marins se retrouvent dans cette situation dramatique au moment même où on leur demande d’assurer leur mission pour empêcher les pénuries et garantir le transport de bien essentiels.

Le directeur général de l’OIT, Guy Ryder, a demandé aux gouvernements «de veiller à ce qu’en ces temps difficiles les gens de mer soient convenablement protégés contre la pandémie de Covid-19, qu’ils aient accès aux soins médicaux et qu’ils puissent descendre à terre et remonter à bord de leur navire, selon les besoins, pour continuer de jouer leur rôle décisif ».

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Divers marine marchande Coronavirus (Covid-19)