Science et Environnement

Fil info

Omniprésence des microplastiques dans les fleuves européens : les enjeux mis à jour par la Fondation Tara Océan

Science et Environnement

Sur une période de 6 mois, de mai à novembre 2019, la goélette scientifique Tara a parcouru les 4 façades maritimes européennes et prélevé des échantillons dans 9 des principaux fleuves d’Europe. Il s’agit de la première mission dédiée à la pollution plastique des fleuves réalisée à l’échelle européenne. Elle a été initiée par la Fondation Tara Océan, en partenariat avec 16 laboratoires de recherche et coordonnée scientifiquement par le CNRS. Ses objectifs : identifier les sources de pollution, comprendre la fragmentation des microplastiques dans les fleuves, prédire leur dispersion vers l’océan, comprendre leurs impacts sur la biodiversité marine et leurs effets sur la chaîne alimentaire. Biologistes marins, écotoxicologues, océanographes, modélisateurs, chimistes et physiciens composent cette équipe interdisciplinaire collectivement engagée dans cette vaste enquête européenne. Tour d’horizon des observations relevées par la Fondation Tara Océan et les équipes scientifiques.

De retour à leur port d’attache de Lorient le 23 novembre, marins et scientifiques à bord de Tara ont rapporté 2700 échantillons en 6 mois, prélevés sur 45 sites situés entre terre et mer. Tamise, Elbe, Rhin, Seine, Èbre, Rhône, Tibre, Garonne, Loire, les échantillons et les données ont été récoltés au large des 9 estuaires, à leur embouchure, en aval et en amont de la première grande ville à forte population située sur les fleuves.

Les microplastiques omniprésents dans les fleuves : une hypothèse validée

100 % des prélèvements d’eau effectués dans les 9 fleuves européens contenaient des microplastiques. L’hypothèse selon laquelle les microplastiques sont d’ores et

Tara Océan | Actualité de la goélette scientifique Tara