Défense
ONU : Nouveau projet de résolution pour étendre à terre la lutte contre la piraterie

Actualité

ONU : Nouveau projet de résolution pour étendre à terre la lutte contre la piraterie

Défense

Les Etats-Unis ont fait circuler à l'ONU, en fin de semaine dernière, un nouveau projet de résolution visant à pouvoir étendre la lutte contre la piraterie sur le sol somalien. Le texte, dont l'Agence France Presse a eu connaissance, vise à autoriser provisoirement les Etats déjà engagés dans la lutte contre la piraterie maritime au large des côtes somaliennes à « prendre toutes les mesures nécessaires à terre en Somalie, ainsi que dans l'espace aérien du pays, pour empêcher d'agir ceux qui utilisent son territoire pour préparer, faciliter ou entreprendre des actes de piraterie en mer ». Selon l'AFP, il encourage également ces Etats ou organisations régionales à établir « un mécanisme de coopération internationale » pour « coordonner entre eux la lutte contre les pirates dans tous ses aspects », et à « mettre sur pied un centre de coordination dans la région ».
Le texte pourrait être adopté cette semaine mais fera l'objet d'intenses discussions, les membres du Conseil de sécurité devant se mettre d'accord sur l'étendue des nouvelles prérogatives.
Face à l'explosion des actes de pirateries au large de la corne d'Afrique, l'ONU a déjà autorisé les marines militaires à intervenir, avec l'accord du gouvernement somalien, dans les eaux territoriales du pays. Des réflexions ont également été lancées pour donner un cadre juridique à l'arrestation des pirates. Ces derniers pourront, par exemple, être confiés au Kenya pour être jugés. Un protocole d'accord en ce sens a été signé jeudi dernier entre Nairobi et Londres. Mais les experts estiment qu'une action maritime n'est pas suffisante pour endiguer le phénomène, le coeur du problème se trouvant à terre. Alors que les Russes ont préconisé, le mois dernier, des actions militaires contre les bases des pirates, certains pays espéraient le déploiement d'une force de stabilisation des Nations Unies sur le territoire somalien. Toutefois, alors que l'Ethiopie a annoncé le retrait de ses troupes, aucun pays n'a souhaité prendre le commandement d'une force internationale en Somalie.
Pour mémoire, une seule action de lutte contre la piraterie s'est déroulée sur le sol somalien. Il s'agit de l'interception lancée par les forces armées françaises suite au détournement du voilier de luxe Ponant, en avril dernier. Plusieurs individus avaient été interpellés puis transférés en France, ce qui n'avait pas manqué de soulever des critiques sur les aspects juridiques de cette opération.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime