Vie Portuaire
Opération Amitié : le MN Calao et le PHA Tonnerre viennent en aide au Liban

Actualité

Opération Amitié : le MN Calao et le PHA Tonnerre viennent en aide au Liban

Vie Portuaire

Deux navires français sont venus apporter leur soutien aux Libanais, dans le cadre de l’opération Amitié. Une opération déclenchée le 4 août, juste après les explosions qui ont ravagé le port de Beyrouth et une partie de la capitale. Elle a permis de déployer et d’acheminer des moyens humains et matériels par voie aérienne et maritime afin de soutenir le pays. Il s'agit en particulier de fournir une assistance en matière de génie terrestre lourd, des experts pour la remise en état du port et d’apporter des dons au profit de la population.

Dernier en date à parvenir au Liban, le MN Calao, l’un des rouliers de la Maritime nantaise affrétés pour le transport logistique des armées françaises, a appareillé le 12 août de Toulon et accosté dans le port libanais le 17. À son bord, quelque 1000 tonnes de fret humanitaire dans une centaine de conteneurs, une centaine de véhicules et engins de l’armée de Terre et huit véhicules du bataillon des marins-pompiers de Marseille. Ces derniers seront offerts aux forces de secours locales. L’aide du Calao pour répondre à l’urgence vient en complément du pont aérien assuré par l’armée de l’Air.

Le roulier est lui-même arrivé dans le sillage du porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre, arrivé le 14 août, avec 700 marins, soldats et aviateurs, à son bord. Mais aussi 96 tonnes de fret humanitaire et une cinquantaine d’engins et de véhicules, un EDA-R (Engin de débarquement amphibie rapide),