Défense
Opération Sophia : Première saisie d’armes sur un navire au large de la Libye

Actualité

Opération Sophia : Première saisie d’armes sur un navire au large de la Libye

Défense

L’état-major de l’opération européenne Sophia a annoncé hier avoir réalisé une première saisie d’armes au large de la Libye. C’est le bâtiment de ravitaillement allemand Rhein, actuellement intégré à l’EUNAVFOR-MED, qui a découvert la cargaison à l’occasion d’une opération de visite sur l’El Mukthar, un navire battant pavillon libyen. L’inspection a été conduite par des marins lituaniens, actuellement embarqués sur le Rhein. Ils ont découvert à bord différents types d’armes, dont des mitrailleuses, des AK47, des lance-roquettes, grenades de mortier et autres munitions. Ces armes ont été transférées à bord du bâtiment allemand.

Pour mémoire, l’opération Sophia a été lancée  le 22 juin 2015 afin de lutter contre le trafic d’êtres humains entre la Libye et l’Europe. Elle a notamment permis de détruire plus de 420 embarcations et d’interpeler 109 présumés passeurs, qui ont été déférés devant la justice pour être jugés. Des milliers de migrants en situation de détresse ont par ailleurs été secourus par les unités des marines européennes engagées dans l’EUNAVFOR-MED.

Afin de renforcer la lutte contre les trafics dans la zone, les bâtiments européens sont également chargés depuis octobre 2016 de faire respecter l’embargo sur les armes en Libye, conformément à la résolution  2292 du Conseil de sécurité de l’ONU. D’autres missions complémentaires ont été assignées à la même époque à Sophia, dont un programme de formation des marins et garde-côtes libyens, afin de permettre aux forces locales de reprendre la maîtrise des eaux du pays.