Marine Marchande
Orange Marine va construire son nouveau câblier au Sri Lanka

Actualité

Orange Marine va construire son nouveau câblier au Sri Lanka

Marine Marchande

Le nouveau câblier d’Orange Marine, dont la commande avait été annoncée par le directeur général de l’armement Didier Dillard dans Mer et Marine, va être construit dans les chantiers Colombo Dockyard, au Sri Lanka sur un design Vard. Remplaçant du Raymond Croze, le futur bateau, qui sera immatriculé au Registre International Français (RIF), devrait entrer en flotte au premier semestre 2023. Dédié à la réparation, il pourra travailler sur des câbles de fibre optique ou d’énergie.

 

(© ORANGE MARINE)

(© ORANGE MARINE)

(© ORANGE MARINE)

(© ORANGE MARINE)

 

Si le choix s’est porté sur ce design et ce chantier, c’est, selon une réponse transmise par Orange Marine à Mer et Marine, que « leur expertise et savoir-faire ont fait pencher la balance en faveur de ces sociétés. Vard est la référence pour le design des navires spéciaux. En 2011, le Pierre de Fermat avait déjà été conçu et réalisé par ses bureaux d’études et ses chantiers norvégiens. Colombo Dockyard et Vard ont réalisé ensemble en 2019 le navire câblier le plus récent au monde : le KDDI Infinity opéré par KCS, les homologues japonais d’Orange Marine, dont le design est proche de celui du Pierre de Fermat ». Cette commande est en tous cas plus que bienvenue pour le chantier sri-lankais, qui a connu quatre exercices déficitaires en cinq ans, les pertes s'étant creusées l'an dernier (20 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 112 millions d'euros). En revanche, cela ne fait pas les affaires du groupe français Piriou, qui était également sur les rangs avec un design de câblier récemment dévoilé et espérait se lancer sur ce marché avec le successeur du Raymond Croze. 

Le futur navire, dont la construction devrait prendre 26 mois, va mesurer 100 mètres de long pour 18.8 mètres de large et présentera un tirant d’eau de 5.5 mètres. Sa propulsion sera diesel-électrique (2 x 1920 kW et 2 x 990 kW) et constituée par des azipods. Il aura une capacité de raccordement au courant quai. Sa vitesse de transit sera de 14.5 nœuds et sa consommation de 10 tonnes/jour à 12.5 nœuds. Orange Marine annonce une réduction de consommation de 25% « par rapport à la moyenne des câbliers en service », grâce à sa « carène profilée ». Il sera équipé d’un robot télé-opéré sous-marin (ROV), qui pourra couper, inspecter et ensouiller les câbles. Il sera certifié Cleanship - NDO 7 days (stockage et gestion des déchets, contrôle des gaz à effet de serre, pas de rejet à la mer pendant 7 jours), Greenpassport EU (inventaire des substances nocives pour l’environnement, navire sans amiante et sans FCR) et IMO Tier III (réduction des émissions de NOx de 80% par rapport au Raymond Croze). 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Câbles sous-marins | Actualité des câbliers fibre optique