Défense
Ouessant : 9000 heures de plongée au profit des Malaisiens

Actualité

Ouessant : 9000 heures de plongée au profit des Malaisiens

Défense

Dernier sous-marin à propulsion diesel en activité en France, le Ouessant a regagné Brest le 9 juillet à l'issue de son ultime mission de formation. Mis en service en 1978 et désarmé en 2001, le bâtiment a repris du service en novembre 2005, après un grand carénage (6 mois de préparation, 14 mois de travaux et d'essais dont 20 000 matériels visités) réalisé par DCNS. Le groupe naval a remis le sous-marin à niveau dans le cadre du contrat signé en 2002 avec la Malaisie. Le pays avait alors signé l'acquisition de deux sous-marins du type Scorpène. Or, la marine malaisienne ne disposant pas, jusque là, de « sous-marinade », un important volet de ce programme fut consacré à la formation des équipages devant armer les Tunku Abdul Rhaman et Tun Razak. Outre des entrainements sur simulateurs, l'Ouessant a servi d'école embarquée pour les élèves de la Royal Malaysian Navy, formés par DCI/Navfco. Au total, 146 marins malaisiens ont obtenu leur qualification de sous-marinier lors des 42 sorties à la mer et plus de 9100 heures de plongée du Ouessant. DCNS a fourni près de 500 jours de disponibilité à la mer à ce sous-marin, sur une durée de 4 ans. Formé sur l'Ouessant, le premier équipage de la Marine Royale Malaisienne a pris les commandes du Tunku Abdul Rahman, livré le 26 janvier 2009 et en partance pour la Malaisie après une ultime campagne d'entrainement à Toulon.

Le Tunku Abdul Rhaman (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)
Le Tunku Abdul Rhaman (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense