Défense

Actualité

Ouragans aux Antilles : Français, Britanniques et Néerlandais se coordonnent

Défense

Suite à la série d’ouragans qui ont frappé l’arc antillais et causé des dégâts considérables, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont décidé de créer une structure militaire commune destinée à coordonner leurs efforts. « L’étendue des besoins  d’assistance a  mis en avant la nécessité d’amplifier la coordination au niveau international de l’ensemble des moyens de secours nécessaires pour aider les populations sinistrées.  C’est pourquoi, à notre initiative, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont décidé de mettre en place une structure militaire tripartite répondant à ce besoin de coordination », a annoncé hier Florence Parly, ministre française des Armées.

Baptisée Albatros, cette opération européenne voit la création d’une Multinational Caribbean Coordination Cell (MNCCC), visant selon l'Hôtel de Brienne à établir et suivre en temps réel la situation logistique dans la zone afin d’identifier des options de mutualisation et d’optimisation au profit des différentes opérations nationales en cours et de tous les autres acteurs pouvant en avoir besoin (acteurs institutionnels, organisations internationales et non gouvernementales).

Deux centres de coordination, armés par du personnel militaire de chaque nation, sont également créés : un échelon stratégique situé en Europe et un échelon opératif localisé à Curaçao, aux Petites Antilles néerlandaises. L’échelon stratégique est en charge de la synthèse à fins de mutualisation des acheminements militaires stratégiques des trois nations. L’échelon opératif a quant à lui pour mission d’assurer la synthèse et le suivi des déploiements, dispositifs, ressources et mouvements aériens et maritimes militaires sur l’ensemble des Caraïbes. 

Les ministère des Armées précise que les premiers éléments de l’échelon opératif ont été déployés hier, avec pour objectif « d’atteindre une première capacité opérationnelle le plus rapidement possible ».

 

Déchargement de fret humanitaire par le Ventôse et son hélicoptère Panther (© ARMEE DE TERRE - GUILLAUME CABRE)

 

Le Tonnerre attendu à Saint-Martin en fin de semaine

Après le passage des ouragans Irma, José et Maria, dans une séquence dramatiquement inédite de phénomènes météorologiques aussi puissants et rapprochés, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont mobilisé de très importants moyens de secours civils et militaires, présents sur place ou projetés depuis l’Europe. Alors que des ponts aériens ont été mis en place et que les forces terrestres se sont déployées sur place pour porter assistance aux sinistrés, débuter les opérations de déblaiement et contribuer au maintien de l’ordre, les marines des trois pays sont aussi sur le pont.  Avec pour la France l’engagement immédiat des frégates Ventôse et Germinal basées aux Antilles, ainsi que l’envoi du bâtiment de projection et de commandement Tonnerre, parti de Toulon le 13 septembre et qui doit arriver à Saint-Martin à la fin de cette semaine. La flotte néerlandaise, qui disposait sur place du patrouilleur hauturier Zeeland et du navire de soutien Pelikaan, a également dépêché le bâtiment de ravitaillement et de soutien Karel Doorman. Quant au Royaume-Uni, il disposait sur zone du transport de chalands de débarquement Mounts Bay, très rapidement intervenu avec ses moyens aériens et amphibies aux îles Vierges britanniques et Tortola puis à Grand Turk et Caïcos. La Royal Navy envoie également en renfort le porte-hélicoptères Ocean, qui arrivera dans les prochains jours.

 

Véhicules sur le pont du BPC Tonnerre (© MARINE NATIONALE)

Hélicoptère Caïman de l'armée de Terre embarqué sur le BPC Tonnerre (© MARINE NATIONALE)

Chargement de matériel sur le Karel Doorman (© MARINE NEERLANDAISE)

Chargement de matériel sur le Karel Doorman (© MARINE NEERLANDAISE)

Le RFA Mounts Bay débarquant du matériel dans les îles sinistrées (© ROYAL FLEET AUXILIARY)

Le HMS Ocean est en route pour l'arc antillais (© ROYAL NAVY)

Marine nationale