Divers
Pandémie planétaire: premiers effets maritimes

Analyse

Pandémie planétaire: premiers effets maritimes

Divers

Aujourd'hui, il est encore difficile de dire ce que seront les conséquences de la pandémie mondiale du Covid19. Pour en rester à l'économie et aux industries maritimes, le choc est rude. Les crises font partie même du fonctionnement de l'économie (1929, 1973, 1979, 1991, 2008) et les exemples d'un effondrement avec des conséquences lourdes pour le transport maritime sont relativement courants. C'est souvent l'occasion d'épurer des dysfonctionnements produits par des périodes de croissance de l'économie cyclique. Le monde globalisé a déjà connu une très forte remise en cause en 2008-2009 prolongée par la récession européenne de 2011. Pourtant cette fois la crise est différente. Pour la première fois depuis longtemps, la crise provient de la précaution mondialisée de se protéger d'une maladie qui dépasse, en ce printemps 2020, la capacité humaine à l'endiguer. Nous essayons ici de comprendre la nature atypique de cette crise économique et de voir quelles pourraient en être les conséquences à court et moyen termes pour les échanges internationaux et le transport maritime qui les réalise.

LIRE LA NOTE DE SYNTHESE 

_______________________________________________


L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

Les analyses de l'ISEMAR