Défense
PANG : pourquoi choisir la propulsion nucléaire ?
ABONNÉS

Actualité

PANG : pourquoi choisir la propulsion nucléaire ?

Défense

Plus coûteuse et complexifiant sensiblement le projet de futur porte-avions français, la propulsion nucléaire offre des avantages qui l’ont néanmoins emporté sur ses inconvénients par rapport à une motorisation conventionnelle fonctionnant au gasoil. Le choix de l’atome s’inscrit dans une vision de long terme et, aussi, dans une stratégie plus large de soutien à la filière nucléaire française qui dépasse la seule construction d’un nouveau porte-avions.

Des raisons politiques, géostratégiques, opérationnelles et industrielles

Le choix du nucléaire pour le porte-avions de nouvelle génération (PANG), un bâtiment dont le déplacement devrait dépasser les 70.000 tonnes en charge, tient en plusieurs facteurs : politiques, géostratégiques, opérationnels et industriels. Dans un groupe aéronaval, le porte-avions est, et de très loin, le bâtiment le plus gourmand en énergie, bien plus que ses frégates d’escorte. Alors que celles-ci peuvent, à distance, assurer sa protection en naviguant l’essentiel du temps à vitesse constante et économique, le porte-avions change régulièrement d’allure et de cap pour la mise en œuvre de son aviation embarquée. Pour les anciens Clemenceau et Foch, la consommation en carburant pouvait par exemple atteindre

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française