Croisières et Voyages
Paquebot brise-glace: La croisière va-t-elle trop loin ?

Actualités

Paquebot brise-glace: La croisière va-t-elle trop loin ?

Croisières et Voyages

La décision de la compagnie française Ponant de faire construire pour 2021 le premier brise-glace conçu pour effectuer des croisières dans des zones polaires encore inaccessibles, jusqu’au pôle nord par exemple, suscite l’inquiétude chez les organisations de défense de l’environnement. La plus puissante d’entre elles, Greepeace, ne cache pas ses craintes quant à cette nouvelle étape dans le développement du tourisme, notamment en Arctique : « La chose la plus triste dans cette histoire est le fait que les navires ont de plus en plus accès à l'Arctique éloigné du fait du changement climatique. C'est une sorte de tourisme tragique. Le Grand Nord connaît un changement fondamental et doit bénéficier d'une action urgente pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Nous avons besoin de protection pour l'Arctique et d'actions sur le changement climatique, pas d’y voir de luxueux navires de croisière », estime Ben Ayliffe, porte-parole de Greenpeace International pour les sujets liés à l’Arctique.

Evidemment, ce n’est pas le Ponant Icebreaker à lui seul, surtout avec sa propulsion hybride plutôt vertueuse (moteurs fonctionnant au gaz naturel liquéfié et parc de batteries) qui aura un impact sur la fonte des glaces. Mais à l’heure des grandes conférences internationales pour lutter contre le réchauffement climatique, au moment où aux quatre coins de la planète des collectivités, associations ou simples citoyens essayent d’avoir un comportement plus vertueux et de tout faire pour protéger la nature, ce projet, si innovant e

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur