Construction Navale

Fil info

Paquebots chinois : Fincantieri réagit

Construction Navale

Suite à notre article de ce vendredi évoquant l’avis de Patrick Boissier sur l’accord conclu entre Fincantieri et le chinois CSSC, le groupe italien a tenu à réagir. 

« En ce qui concerne les déclarations faites par Patrick Boissier, nous nous abstenons de commenter l'expression macabre utilisée pour définir un accord dont les termes ont été annoncés par notre société dans le monde entier, en toute transparence et clarté.

Cependant, pour le bénéfice des lecteurs de Mer et Marine, nous tenons à souligner quelques aspects. Tout d'abord, il doit être clair que nous n’avons été soumis à aucune « pression » du groupe Carnival. Certes, nous n’avons pas de mal à croire que le choix de Carnival de partager avec nous une telle vision stratégique peut déranger quelqu’un, mais cela est une autre affaire.

Cela dit, nous rappelons encore une fois que l'accord avec nos partenaires chinois vise à produire des navires de croisière entièrement réalisés sur ​​place et spécifiquement destinés et adaptés au marché local, qui devrait croître de manière significative. En fait, comme chacun sait, en plus d'être un important exportateur, la Chine est un énorme marché intérieur dans tous les secteurs, dont la demande devra être satisfaite ».