Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Paquebots d’AIDA : Les pertes de Mitsubishi dépasseraient 2 milliards de dollars

Construction Navale

Les pertes subies par le constructeur japonais Mitsubishi Heavy Industries sur le programme des deux paquebots commandés par AIDA Cruises seraient encore plus élevées que prévu. Au final, le groupe aurait, selon Bloomberg, cumulé pour 2.1 milliards de dollars de pertes sur ce projet au cours de ses trois derniers exercices, qui s’achèvent le 31 mars de chaque année. 

Pour mémoire, la commande des deux navires de 124.100 GT de jauge et 1643 cabines avait été engrangée en 2011, MHI espérant avec ce contrat de 1.3 milliard de dollars se relancer sur le marché de la croisière, en plein essor. Mais cette opportunité s’est transformée en chemin de croix pour le constructeur nippon, qui a rencontré de grandes difficultés à gérer le projet et accumulé les retards. Au final, la tête de série, l’AIDAprima, a été livrée en mars 2016, soit un an de retard par rapport au calendrier fixé au moment de la commande. Quant à son sistership, l’AIDAperla, qui devait au départ entrer en service en mars 2016, il ne devrait être réceptionné par son armateur qu’en mai ou juin prochain.

Face à ce désastre financier, qui a impacté les résultats de l’ensemble du groupe japonais, et alors que les chantiers se portent mal en Asie, Mitsubishi a annoncé à l’automne sa décision d’abandonner le marché des grands paquebots. Le groupe pourrait même se désengager complètement de la construction navale. Un mouvement de consolidation pourrait intervenir avec d’autres constructeurs nippons, des décisions étant attendues dans les mois qui viennent.