Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages
Paquebots : Etat des lieux du carnet de commandes mondial
ABONNÉS

Focus

Paquebots : Etat des lieux du carnet de commandes mondial

Croisières et Voyages
Construction Navale

Toujours à un niveau historique et toujours en croissance, les commandes des compagnies de croisière atteignent désormais 124 navires, dont 48 livrables dans les deux années qui viennent. Les autres entreront en service entre 2021 et 2027. L'ensemble représente un investissement cumulé de près de 69 milliards de dollars et une capacité de quasiment 267.000 lits en base double (deux passagers par cabine), soit plus de la moitié de ce que propose la flotte aujourd'hui en service. 

Le groupe italien Fincantieri a consolidé ces derniers mois sa position de leader mondial de la construction de navires de croisière, avec désormais un carnet de commandes de 44 unités pour plus de 27 milliards de dollars. S’y ajoutent les 11 navires d’expédition (2 milliards de dollars) de sa filiale Vard.

Numéro 2 du secteur, le groupe allemand Meyer Werft et sa filiale finlandaise Meyer Turku totalisent 22 paquebots pour quasiment 19.5 milliards de dollars.

Troisièmes de ce marché, les Chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire, ont pour le moment 12 navires à construire (en incluant les troisième et quatrième World Class de MSC Cruises) représentant une valeur de 12 milliards de dollars.

 

 (© MER ET MARINE - CRP)

 (© MER ET MARINE - CRP)

 (© MER ET MARINE - CRP)

 (© MER ET MARINE - CRP)

 (© MER ET MARINE - CRP)

 (© MER ET MARINE - CRP)

 (© MER ET MARINE - CRP)

 (© MER ET MARINE - CRP)

 

24 navires livrables cette année

La montée en puissance de l’industrie de la croisière va connaître un nouveau record en 2019 puisque les compagnies mettront en service pas moins de 24 navires neufs. Cela représente une capacité supplémentaire de plus de 42.000 lits en base double (deux passagers par cabine), pour un investissement global de quasiment 10 milliards de dollars.

Les nouvelles unités sont de types très divers, allant des petits bateaux d’expédition d'une centaine de passagers, particulièrement nombreux cette année, à des géants de plus 5200 places.

Les Chantiers de l’Atlantique livreront deux gros paquebots à l’armateur italo-suisse MSC Cruises, les MSC Bellissima (167.600 GT de jauge, 4500 passagers) et MSC Grandiosa (181.500 GT, 4800 p).

 

Le MSC Bellissima lors de son départ en essais mer au mois de décembre (© MER ET MARINE)

Le MSC Bellissima lors de son départ en essais mer au mois de décembre (© MER ET MARINE)

 

Meyer Werft achèvera quant à lui, dans son chantier de Papenburg, en Allemagne, le Spectrum of the Seas (168.600 GT, 4180 p) de Royal Caribbean International, le Norwegian Encore (167.800 GT, 4200 p) de NCL et le Spirit of Discovery (55.900 GT, 972 p) de Saga Cruises.

En Finlande, Turku, filiale de Meyer Werft, livrera pour sa part le Mein Schiff 2 (111.500 GT, 2900 p) de TUI Cruises puis le Costa Smeralda (183.900 GT, 5200 p) de Costa Crociere.

 

 

Le futur Costa Smeralda (© COSTA CROCIERE)

Le futur Costa Smeralda (© COSTA CROCIERE)

 

Le groupe italien Fincantieri va quant à lui livrer le Costa Venezia (135.500 GT, 4200 p) de Costa Asia, le Viking Jupiter (47.800 GT, 930 p) de Viking Ocean Cruises, le Carnival Panorama (133.500 GT, 3950 p) de Carnival Cruise Line et le Sky Princess (143.700 GT, 3560 p) de Princess Cruises.

 

 

Filiale de Fincantieri, Vard achèvera quant à lui, dans ses chantiers norvégiens, l’Hanseatic Nature et l’Hanseatic Inspiration (15.650 GT, 230 p) d’Hapag-Lloyd Cruises, ainsi que Le Bougainville et Le Dumont d’Urville (10.000 GT, 184 p) du projet Explorer de Ponant. Le chantier Vard de Vung Tau, au Vietnam, livrera quant à lui le Coral Adventurer (5000 GT, 120 p) de Coral Expenditions.

 

 

Le constructeur norvégien Kleven livrera le Roald Amundsen (20.900 GT, 530 p), premier des nouveaux navires d'expédition d'Hurtigruten.

 

Le futur Roald Amundsen (© HURTIGRUTEN)

Le futur Roald Amundsen (© HURTIGRUTEN)

 

En Croatie, le chantier Brodosplit doit terminer le Flying Clipper (8800 GT, 300 p), grand voilier de croisière de Star Clippers, ainsi que le Hondius (5590 GT, 180 p) d'Oceanwide Expeditions, alors que son compatriote Uljanik va achever le Scenic Eclipse (17.000 GT, 228 p) de Scenic Cruises.

 

 

Aux Pays-Bas, De Hoop livrera pour sa part le Celebrity Flora (5700 GT, 100 p), nouveau navire d’expédition de Celebrity Cruises dédié aux croisières dans les Galápagos.

 

Le Celebrity Flora (© CELEBRITY CRUISES)

Le Celebrity Flora (© CELEBRITY CRUISES)

 

Le constructeur portugais WestSea remettra à Mystic Cruises le World Explorer (9300 GT, 200 p).

 

Le futur navire de Mystic (© DR)

Le futur navire de Mystic (© DR)

 

Au Chili, Asenav doit livrer à Minke Shipping Company le Magellan Explorer (4900 GT, 100 p), qui sera exploité pour le compte d'Antarctica XXI. 

 

Le futur Magellan Explorer (© DR)

Le futur Magellan Explorer (© DR)

 

Enfin, les chantiers chinois sortiront leur premier navire de croisière, pas encore un grand paquebot grâce à l'aide italienne, mais une unité d'expédition conçue par le groupe norvégien Ulstein et réalisée avec son assistance. Il s'agit du Greg Mortimer (8000 GT, 160 p), qui sera exploité pour le compte d’Aurora Expeditions. C'est le premier d’une série commandée par la société américaine Sunstone et produite par les chantiers China Merchant Heavy Industries d’Hainan.

 

Le futur Greg Mortimer (© ULSTEIN)

Le futur Greg Mortimer (© ULSTEIN)

 

Croisière - Informations générales