Construction Navale
Paquebots : Le carnet de commandes mondial en détail
ABONNÉS

Focus

Paquebots : Le carnet de commandes mondial en détail

Construction Navale

Nous faisons le point aujourd’hui sur les constructions de nouveaux navires de croisière, secteur qui ne cesse de battre des records. Jamais autant de paquebots n’ont été commandés, avec à ce jour plus de 70 unités à livrer d’ici 2025 pour une valeur globale dépassant les 50 milliards d’euros et un total de plus de 200.000 lits, soit 40% de la capacité de l’ensemble de la flotte actuellement en service (quelques 300 navires).

Le quasi-monopole des constructeurs européens

Les constructeurs européens traditionnels se taillent toujours la part du lion, le paysage industriel ayant néanmoins évolué ces dernières années. En plus de son site historique de Papenburg et sa filiale de Rostock (Neptun Werft), le groupe allemand Meyer Werft a ainsi racheté en 2015 au sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding le chantier finlandais de Turku. Pour sa part, Fincantieri, dont quatre des huit chantiers italiens sont spécialisés dans la réalisation de paquebots, met également à profit les sites roumains et norvégiens de Vard (ex-STX OSV), dont il a pris le contrôle en 2013, pour se développer sur le marché des petits navires dédiés aux croisières d’expédition. Fincantieri est également en passe d’acquérir les 66.6% que STX détient dans les chantiers de Saint-Nazaire, troisième gros acteur du secteur.

 

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur