Construction Navale
Paquebots : Meyer Werft  en pole position des chantiers européens

Actualité

Paquebots : Meyer Werft en pole position des chantiers européens

Construction Navale

Une fierté nationale et le symbole de la réussite des chantiers allemands Meyer Werft... Le Celebrity Solstice a quitté Papenburg dimanche (A découvrir les images du départ) pour un périple de deux jours vers la mer du Nord. L'évènement n'a pas échappé à une imposante foule de curieux, venue observer le spectacle depuis les berges de l'Ems. C'est par cette rivière que le Solstice, le plus gros navire de croisière jamais construit en Allemagne, a rejoint le large pour mettre le cap vers le port néerlandais d'Eemshaven. 315 mètres de long, 36.8 mètres de large et une jauge de 122.000 tonneaux... Avec son énorme silhouette blanche, le nouveau fleuron de la compagnie américaine Celebrity Cruises a de quoi impressionner. Pour l'assister dans sa descente de l'Ems, le navire a été pris en charge par deux remorqueurs, les Weser (2 x 2,500 kW) et Bugsier VI (2 x 2,500 kW).

Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)
Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)

Après d'ultimes travaux d'achèvement et deux séries d'essais en mer, le Solstice doit mettre le cap sur les Etats-Unis et Fort Lauderdale le 24 octobre. Après une transatlantique d'une semaine et une série de croisières promotionnelles, le navire réalisera sa première traversée commerciale le 23 novembre. Sa construction représente un investissement de 700 millions de dollars.

Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)
Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)

Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)
Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)

Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)
Départ du Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)

Papenburg à plein régime

Fondé en 1795 et ayant lancé son premier bateau de croisière de luxe en 1985 (l'Homeric), Meyer Werft est, en Europe, le dernier groupe familial présent dans cette industrie. Employant quelques 3000 personnes et des milliers de sous-traitants, le constructeur réalise aussi des chimiquiers et des navires mixtes (le Gunung Dempo - 1600 passagers, 100 conteneurs - a été livré en juin). La croisière constitue toutefois la plus grande part de son activité. Quatre paquebots du même type que le Celebrity Solstice sortiront de Papenburg d'ici 2012. Les deux prochains seront les Celebrity Equinox et Celebrity Eclipse, livrables fin 2009 et fin 2010. Actuellement, l'outil industriel du constructeur allemand tourne à plein régime. Alors que l'Equinox a été mis sur cale cet été, la construction de l'AIDAluna, troisième d'une série de cinq bateaux commandés par AIDACruises (filiale allemande de Costa), se poursuit. D'un coût de 350 millions d'euros, ce bateau de 71.000 tonneaux et 1100 cabines quittera Papenburg en février prochain. Les autres suivront d'ici 2012.

L'AIDAbella, livré au printemps dernier (© : MEYER WERFT)
L'AIDAbella, livré au printemps dernier (© : MEYER WERFT)

Et puis, autre commande majeure remportée en avril 2007 par Meyer Werft, celle de la construction de deux gros paquebots pour Disney Cruises (coût estimé à 900 millions de dollars l'unité). Ces unités de 340 mètres et 124.000 tonneaux disposeront de 1250 cabines. Ils sont livrables en 2011 et 2012.

Vue des futurs Disney (© : DISNEY CRUISES)
Vue des futurs Disney (© : DISNEY CRUISES)

Afin de répondre à l'augmentation constante de la taille des navires, Meyer a annoncé cette année un investissement de 100 millions d'euros visant à agrandir sa cale sèche. Elle sera allongée de 120 mètres, ce qui portera la longueur du dock à 480 mètres (45mètres de large) et permettra de réaliser des paquebots post-panamax. Dans le même temps, le tirant d'eau de rivière Ems, qui relie le site à la mer du Nord, doit être augmenté, afin de tenir compte de l'accroissement du tirant d'eau des bateaux.

Le Celebrity Solstice dans la forme de construction (© : MEYER WERFT)
Le Celebrity Solstice dans la forme de construction (© : MEYER WERFT)

Le Celebrity Solstice sortant de la forme de construction (© : MEYER WERFT)
Le Celebrity Solstice sortant de la forme de construction (© : MEYER WERFT)

Le meilleur carnet de commandes des constructeurs européens

Avec un total de 9 paquebots à construire dans les quatre prochaines années (hors Solstice), le groupe affiche le carnet de commandes le plus équilibré des constructeurs européens. L'Allemand est, en effet, le seul à avoir une visibilité aussi importante. Et cette visibilité est cruciale au moment où les commandes de paquebots cessent progressivement. Besoin de « digérer » la surcapacité inhérente à la mise en flotte de nombreux navires (le nombre de lits va doubler d'ici 2012), parité euro/dollar défavorable aux investissements en Europe, conséquences de la hausse du pétrole sur les frais de soute ces deux dernières et année... Et maintenant crise économique qui ne va sans doute pas favoriser l'industrie du tourisme et de la croisière. L'heure n'est plus aux grandes dépenses chez les armateurs. Beaucoup, dans le secteur, commencent à avoir des sueurs froides.
Fincantieri, leader mondial du secteur, n'aura que trois navires à livrer en 2011 et seulement un en 2012, contre 5 dans l'année qui vient et 7 en 2010. Quant à Aker Yards (STX Europe), sa situation n'est guère plus brillante. Les chantiers finlandais du groupe n'ont plus que deux paquebots à livrer en 2009 et 2010. Quant à Saint-Nazaire, il livrera un second navire cette année pour MSC et deux l'an prochain pour le même armateur. Ensuite, le mystère demeure. Aux côtés des deux unités de la classe MSC Musica récemment engrangées (2011 et 2012), les négociations se poursuivent concernant l'avenir des deux géants du programme F3 de NCL. Le constructeur est actuellement en conflit avec la compagnie, qui a annoncé en interne, il y a mois de deux semaines, son intention d'annuler la commande de la tête de série, mise sur cale en avril dernier.

Le Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)
Le Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)

Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale