Science et Environnement
Parapétrolier : CGGVeritas entre au capital d'Eastern Echo

Actualité

Parapétrolier : CGGVeritas entre au capital d'Eastern Echo

Science et Environnement

Le leader mondial des services et équipements géophysiques a annoncé aujourd'hui l'acquisition de 12.67% du capital d'Eastern Echo, pour 55.47 millions d'euros. Cette compagnie, enregistrée à Chypre et cotée à la bourse d'Oslo, est spécialisée dans les études sismiques marines. Elle a lancé en mai dernier aux chantiers Barreras de Vigo, en Espagne, la construction d'une série de quatre navires ultramodernes au design rappelant celui du Bourbon Orca (ULSTEIN X-BOW) avec étrave inversée. « Dans un marché sismique bien orienté, cette participation minoritaire vise à renforcer la coopération du Groupe CGGVeritas et notamment celle de Sercel, avec Eastern Echo », souligne CGGVeritas. Cette opération intervient après la tentative de reprise de la société norvégienne par le groupe Schlumberger. La semaine dernière, ce dernier avait fait une offre de 1.54 euro par action, prix jugé trop faible par Eastern Echo. Pour obtenir 12.67% de son capital, CGGVeritas a repris 30.9 millions d'actions, au prix de 1.8 euro le titre.
Devenu le numéro 1 mondial du secteur depuis son rapprochement début 2007 avec l'Américain Veritas, l'ex-Compagne Générale de Géophysique fournit une gamme étendue de services et d'équipements sous la marque Sercel, et de solutions technologiques à une base élargie de clients opérant dans le monde entier, principalement dans le secteur de l'exploration et de la production des hydrocarbures.
En attendant la montée en puissance de son plan de construction, estimé à 450 millions de dollars, Eastern Echo n'avait pas prévu de présenter de revenus opérationnels jusqu'en décembre 2008, soit trois mois après la livraison de son premier navire.

CGG | Actualité du groupe de Géosciences