Construction Navale

Fil info

Paris et Rome travaillent à la création d'un leader de la navale civile et militaire

Construction Navale
Défense

Pier Carlo Padoan, ministre italien de l'Economie et des Finances, Carlo Calenda, ministre italien du Développement économique, et Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie et des Finances, se sont rencontrés à Rome pour discuter du partenariat entre STX et Fincantieri, suite à la décision de l'Etat français d'exercer son droit de préemption sur les actions de STX France, annoncée jeudi dernier.

Le Gouvernement italien regrette profondément cette décision.

Cependant, les gouvernements français et italien expriment leur intention de dépasser leurs différences sur l'équilibre de la structure du capital de STX.

Les gouvernements français et italiens expriment leur souhait de faciliter la création d'une industrie navale européenne plus efficace et plus compétitive. Ils partagent l'objectif d'avancer vers une alliance forte entre les deux pays, à la fois dans le domaine civil et militaire. Rapprocher les forces de Fincantieri, de STX et de Naval Group permettrait de créer un leader européen global qui aura pour objectif d'être le plus grand exportateur sur les marchés civils et militaires, avec une activité significative dans les systèmes et les services.

Dans le cadre de ce projet, la structure de capital de STX sera gérée avec l'objectif de définir une solution acceptable mutuellement d'ici le sommet annuel franco-italien du 27 septembre. La participation de Fincantieri dans STX France sera définie en ligne avec son rôle leader d'opérateur industriel. Pendant cette période, le Gouvernement français s'engage à ne pas ouvrir le capital de STX à des parties tierces et à considérer Fincantieri comme son option privilégiée pour le futur de l'entreprise.

Déclaration conjointe des gouvernements français et italien, 01/08/17

 

 

STX FRANCE (Chantiers de Saint-Nazaire)