Pêche
Pas de permis payant pour les pêcheurs amateurs

Actualité

Pas de permis payant pour les pêcheurs amateurs

Pêche

Véritable serpent de mer depuis une vingtaine d'années, l'idée d'imposer un permis payant aux pêcheurs amateurs qui s'adonnent pour le plaisir à ce sport était revenue au goût du jour. Mais, devant la grogne des pêcheurs plaisanciers et de leur fédération, la FNPPSF (forte de 20.000 adhérents), le projet ne serait finalement plus d'actualité. Selon un article de Ouest France, en date du 23 avril, « sous l'égide du conseil supérieur de la navigation de plaisance, les représentants de la pêche professionnelle et amateur, ainsi que les associations environnementalistes ont dégagé un consensus majoritaire pour une simple déclaration des pratiquants ». Pour le quotidien, cette attestation, gratuite et sans limite temporelle, attesterait que le pêcheur a bien pris connaissance de ses devoirs et de toute la réglementation de préservation de la ressource. Afin de protéger les espèces menacées et éviter les ventes illégales, les services de l'Etat planchent sur de nouvelles mesures, les décisions revenant au ministère de l'Ecologie. Reste que la perspective d'un abandon du permis soulage les pêcheurs amateurs. « Il ne s'agit pas de pavoiser, loin de là, notre combat qui remonte si loin en arrière a toujours été celui de la liberté d'accès à la ressource maritime dans le respect profond pour la mer. Celle-ci est fragile et représente un capital magnifique qu'il nous appartient de protéger. La lutte contre les excès, le braconnage est fondamentale. Il est inacceptable que certains cherchent, par tous les moyens, à couvrir les frais de leur bateau par une surpêche éhontée », souligne Hubert Guillois, Président de la société Les Embruns, organisatrice du Salon Européen des Pêches en Mer et du Salon des Bateaux du Pêcheur Plaisancier de Nantes.