Construction Navale
Passerelle du Queen Mary 2 : Le jugement mis en délibéré au 2 juillet

Actualité

Passerelle du Queen Mary 2 : Le jugement mis en délibéré au 2 juillet

Construction Navale

La Cour d'appel de Rennes rendra son jugement le 2 juillet prochain dans l'affaire de la passerelle du Queen Mary 2. Le 15 novembre 2003, l'ouvrage donnant accès au paquebot géant, en construction à Saint-Nazaire, s'était effondré dans la cale sèche. Cet accident a provoqué la mort de 16 personnes et fait 29 blessés. Après un procès en première instance, à Saint-Nazaire, l'affaire a été réexaminée en appel. Mercredi dernier, à l'issue de deux semaines de débats, le parquet a requis l'amende maximale prévue par la loi, soit 225.000 euros, à l'encontre des Chantiers de l'Atlantique et de la société Endel, cette filiale de GDF-Suez ayant fabriqué la passerelle. Alors que les 8 personnes physiques (4 pour chaque société) comparaissant avaient été relaxées en première instance, l'avocat général a réclamé de 12 à 30 mois de prison avec sursis contre 7 d'entre-elles. Pour mémoire, ces salariés des deux sociétés sont poursuivis pour « homicides et blessures involontaires ».