Marine Marchande
Patrice Laporte prend la barre de l’ENSM

Actualité

Patrice Laporte prend la barre de l’ENSM

Marine Marchande

Elu le 26 février à la tête de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime par son Conseil d’administration, Patrice Laporte a été officiellement nommé directeur général de l’ENSM par décret du président de la République, en date du 1er avril. Philippe Allemandou, qui assurait l’intérim depuis le départ de François Marendet en novembre dernier, devient l’adjoint du nouveau directeur général, basé au Havre, siège de l’ENSM depuis janvier. Il va lui présenter les équipes, les élèves, les autres sites de l’Ecole (Saint-Malo, Nantes et Marseille), ainsi et les partenaires industriels et institutionnels. « Je découvre avec enthousiasme les équipements de très haut niveau dont dispose aujourd’hui l’ENSM, notamment le Ship-in-School du Havre, la centrale vapeur à Marseille, et le centre d’entrainement à la survie et au sauvetage à Saint-Malo. Et j’ai hâte de prendre connaissance des nouveaux projets de recherche en cours de finalisation à Nantes » confie celui qui fut major du concours d’Officier de la marine marchande en 1976 et qui était depuis six ans directeur du développement du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM).

Ségolène Royal, ministre de l’environnement de l’énergie et de la mer, signera prochainement la lettre de mission de Patrice Laporte, qui devrait se situer dans la continuité du projet d’établissement et du contrat d’objectifs et de performance 2015-2017.

Pour mémoire, 17 candidatures au poste de directeur général de l’ENSM avaient été formulées suite à l’offre publiée au Journal Officiel du 28 novembre 2015. Cinq candidats avaient été sélectionnés en « short List » puis auditionnés en début d’année par le comité de recrutement, chargé de choisir celui qui proposait la meilleure synthèse des qualités recherchées. « Fort d’un parcours dans l’industrie et au SHOM après avoir commencé sa carrière comme navigant à la Compagnie Générale Maritime, Patrice Laporte a fait preuve d’ouverture d’esprit et de capacité d’adaptation, d’esprit de synthèse et d’analyse. Il a su convaincre le comité par sa maîtrise du dossier ENSM, son attachement à son ancienne Ecole, sa connaissance du ministère de l’Environnement et de sujets liés au développement durable, du domaine de la recherche et de l’enseignement », explique l’ENSM.  

Le parcours de Patrice Laporte

Titulaire du diplôme d’études supérieures de la marine marchande (DESMM) en 1983, dans un contexte marqué par la réduction des embarquements, Patrice Laporte devient ingénieur SUPELEC avant d’intégrer la division radars de surface de Thomson CSF (aujourd’hui Thales) comme ingénieur d’études, puis de devenir chef de projets chez Thomson Sintra activités sous-marine à Brest, où il gère parmi d’autres activités, les essais à la mer et les activités de positionnement dynamique.

Après un passage en 1990 dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche comme ingénieur de recherche à l’Institut national de recherche en informatique et automatique (INRIA), il entre au SHOM en 1992 comme chef du service informatique avant d’être chargé de créer le centre d’ingénierie des systèmes dont l’activité principale est de spécifier, concevoir et déployer les systèmes de mesure embarqués à bord des navires scientifiques. En 2007 il prend la direction des moyens généraux et spécifiques. En 2011 il est nommé directeur du développement avec pour objectif de faire croître le potentiel d’activités du SHOM, en particulier dans le domaine du soutien aux politiques maritimes et du littoral. A ce poste, il a augmenté sensiblement les ressources propres de l’établissement, l’offre de services, les partenariats publics et industriels et promu l’image du SHOM. 

 

Ecole Nationale Supérieure Maritime | Actualité de l'ENSM