Vie Portuaire
Patrick Daher à la tête du Conseil de Surveillance du port de Marseille

Actualité

Patrick Daher à la tête du Conseil de Surveillance du port de Marseille

Vie Portuaire

Le nouveau Conseil de surveillance du grand port maritime de Marseille (GPMM) a été installé vendredi. Au cours de cette première séance, les 17 membres ont élu Patrick Daher au poste de Président. Le Conseil de Surveillance a également donné un avis favorable à la désignation de Jean-Claude Terrier, actuellement directeur général du GPMM, au poste de Président du Directoire. Marseillais de souche, Patrick Daher, 59 ans, est président-directeur-général de Compagnie Daher, équipementier européen, intégrateur de solutions « Industrie et Service » pour l'aéronautique, la défense, le nucléaire et l'automobile. Il a été nommé au Conseil de Surveillance par décret du 5 décembre 2008 par le Ministre chargé des Ports au titre des personnalités choisies en raison de leur compétence, représentant le monde économique. Il était membre du Conseil d'Administration du Port Autonome de Marseille depuis 1999. A la présidence du Conseil de Surveillance, Patrick Daher se donne pour priorité absolue, l'aboutissement de la réforme portuaire telle que définie par la loi du 4 juillet 2008. Définissant sa fonction comme celle d'un médiateur, il entend favoriser le dialogue et la transparence entre toutes les parties. Parmi les orientations stratégiques qu'il souhaite faire partager aux membres du Conseil de Surveillance, deux lui tiennent à coeur : «Je m'attacherai à ce qu'à court terme, le Port soit une entreprise qui sert ses clients au meilleur coût. Je veillerai aussi à ce que, conformément à son rôle d'aménageur, le GPMM privilégie une ambition à long terme en s'appuyant sur des projets structurants », explique-t-il.

Pour mémoire, le décret du 9 octobre 2008 a transformé les ports autonomes français en grands ports maritimes et les a doté de nouvelles instances de gouvernances. Le GPMM est dirigé par un Directoire composé de 4 membres, sous le contrôle du Conseil de Surveillance dont le rôle est d'arrêter les orientations stratégiques du grand port maritime de Marseille et d'exercer le contrôle permanent de sa gestion.Les trois autres membres du Directoire seront proposés par son Président lors d'une prochaine séance du Conseil de Surveillance. Un Conseil de Développement où siègeront 40 membres représentant les milieux professionnels, sociaux et associatifs ainsi que les collectivités territoriales et leurs groupements, sera constitué dans les semaines qui viennent.

Port de Marseille