Pêche
Pêche au thon rouge : Un militant de Greenpeace gravement blessé

Actualité

Pêche au thon rouge : Un militant de Greenpeace gravement blessé

Pêche

Un activiste de Greenpeace a été grièvement blessé, vendredi en Méditerranée, lors d'une opération de l'organisation écologiste contre une flottille de thoniers français. Dénonçant la pêche au thon rouge, les militants de l'association avaient rejoint des navires à bord d'embarcation pneumatiques. Ils ont voulu abaisser un filet avec des sacs de sable pour libérer les poissons. C'est alors qu'un militant a été touché par un harpon (ou plutôt une gaffe selon certaines sources) à la jambe. Trainé sur plusieurs mètres, ce Britannique, gravement blessé, a été évacué vers un hôpital de Malte où il a été opéré en urgence. Greenpeace a immédiatement dénoncé l'attitude des pêcheurs, face à une opération présentée comme « non violente ». Selon l'association, qui affirme que deux de ses embarcations ont été coulées : « Les pêcheurs, dans leurs navires de trente mètres, ont foncé sur les zodiacs de l'association et les ont abordés avec des couteaux attachés au bout de lances. Les pêcheurs ont tiré à l'aide de fusées de signalisation sur les militants et sur l'hélicoptère de Greenpeace qui survolait la scène de l'action pour prendre des photos et pouvoir témoigner de ce qui se passait ».

Confrontation avec les pêcheurs (© : GREENPEACE)
Confrontation avec les pêcheurs (© : GREENPEACE)

Du côté des pêcheurs français, on parle, à l'inverse, d'une « agression » contre la flottille. Selon le Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins, évoquant un « combat qui s'apparente à de la piraterie », les activistes étaient « casqués, équipés et engagés dans une action violente: la destruction de l'outil de travail ». L'opération a également été dénoncée par l'armement sétois Avallone : « C'est une attaque de brigands. C'est inadmissible, on ne peut plus accepter ça ». Du côté du ministère français de l'Agriculture et de la Pêche, on déplore les « heurts » entre Greenpeace et les thoniers : « Il faut laisser la pêche se dérouler dans le cadre légal », ont indiqué les services de Bruno Lemaire.
Greenpeace, comme d'autres organisations écologistes, dénonce la pêche au thon rouge, accusée d'avoir décimé les stocks ces dernières années. Pour perturber la campagne de pêche en Méditerranée, qui se déroule du 15 mai au 15 juin, l'organisation a déployé deux de ses navires : L'Arctic Sunrise et le Rainbow Warrior.
Après la confrontation de vendredi, l'organisation a annoncé qu'elle allait saisir la justice et a écrit au ministre de l'Agriculture pour que soient rappelés « les 17 thoniers senneurs français qui opèrent actuellement en Méditerranée, afin d'empêcher une escalade de violence et de protéger le thon rouge ».
Pour mémoire, le quota légal de pêche en Méditerranée a été fixé, cette année, à 13.500 tonnes dont 7113 ont été accordées aux pêcheurs de l'Union Européenne. L'Espagne, la France et l'Italie ont respectivement obtenu 2506, 2021 et 1937 tonnes.