Pêche
Pêche : la Norvège, un modèle pour le futur accord UE-Royaume-Uni ?
ABONNÉS

Actualité

Pêche : la Norvège, un modèle pour le futur accord UE-Royaume-Uni ?

Pêche

Les Vingt-Sept ont fait de la pêche un sujet prioritaire des négociations sur le Brexit. Un pays est présenté par Londres comme un exemple à suivre : la Norvège, que son immense zone économique exclusive oblige à coopérer étroitement avec ses voisins. 

Qu’est-ce que l’« accord pêche » entre l’Union européenne et la Norvège ?

Il ne s’agit pas d’un seul mais d’une série d’accords. Le plus important, bilatéral, a été conclu en 1981. Il porte sur la gestion de six des principaux stocks de la mer du Nord : lieu noir, hareng, merlan, cabillaud, plie et églefin. Comme pour la politique commune de la pêche, les parties s’entendent chaque année sur les « taux de capture autorisée », en clair la quantité de poissons à pêcher, en fonction des avis scientifiques, soit 700 000 tonnes (dont 60% de hareng ) en 2020. Puis ils la répartissent entre eux en fonction de leur « quota » respectif, selon des pratiques historiques, et stable d’année en année. Cet accord expire à la fin de l’année. Depuis 1991, il a été renouvelé systématiquement tous les six ans. Un autre