Pêche
Pêche à l'anchois: Bruxelles décide l'interdiction jusqu'en 2006

Actualité

Pêche à l'anchois: Bruxelles décide l'interdiction jusqu'en 2006

Pêche

Déjà malmenée par la hausse du prix du gasoil, la pêche bretonne, vendéenne et basque vient d'apprendre que la Commission Européenne avait décidé de prolonger l'interdiction de pêcher l'anchois. Cette mesure, entrée en vigueur le 2 juillet dans le Golfe de Gascogne, est destinée à préserver la ressource. En juin, l'annonce de l'interruption de la campagne avait provoqué la colère des professionnels qui avaient notamment bloqué le port de Bayonne. Le Commission, qui souhaitait un arrêt pendant six mois, avait finalement décidé d'interdire la capture pendant trois mois. De son côté, le gouvernement français avait alloué des aides aux pêcheur, en l'occurence 3.250 euros par marin et 30.000 euros par bateau.
Une procédure va donc être lancée pour prolonger la protection de l'anchois jusqu'à la fin de l'année, mais ce n'est pas tout. A compter du 1er janvier 2006, Bruxelles envisage de poursuivre un embargo jusqu'à ce que de nouvelles études scientifiques donnent un état des lieux réel de la ressource, notamment des jeunes anchois.
En France, ce poisson fait vivre 2500 personnes, dont 550 pêcheurs.

Pêche