Pêche
Pêche : Le Tréport a failli perdre un autre chalutier

Actualité

Pêche : Le Tréport a failli perdre un autre chalutier

Pêche

Après le naufrage de l'Audrey Maria, dimanche, le port de pêche du Tréport a failli perdre un second chalutier. Vingt heures après la perte du premier bateau, dans la soirée de dimanche, le Ma.Jo.li, une unité de 12 mètres également immatriculée à Boulogne et basée au Tréport, a signalé une voie d'eau. Le Ma.Jo.li se situait alors à 32 kilomètres au nord de Saint-Valéry-en-Caux avec trois marins à bord. Dès l'alerte donnée, à 20H20, le CROSS Gris Nez a lancé une opération de sauvetage. Les moyens déployés le matin même ont été de nouveau sollicités. Alors que l'hélicoptère Dauphin de la marine, stationné au Touquet, décollait avec une pompe d'assèchement, le canot Notre Dame de Bonsecours appareillait de la station SNSM de Dieppe. Le chasseur de mines Cassiopée, en mission au large de la Normandie, entamait lui aussi sa seconde opération de sauvetage de la journée.
A 20h40, un autre chalutier Tréport, le Tchot Poegnant, est arrivé sur les lieux et a recueilli les trois pêcheurs du Ma.Jo.li . Quelques minutes plus tard, un plongeur de la Marine nationale était hélitreuillé à bord du chalutier en difficulté avec des moyens de pompage, mis en oeuvre avec le concours des sauveteurs de la SNSM et des marins pêcheurs. La voie d'eau étant finalement maîtrisée, le Ma.Jo.li a été pris en remorque, vers 23H30, par le Tchot Poegnant. Le convoi est arrivé au Tréport hier, au milieu de la nuit.

Pollution en mer et accidents