Pêche
Pêche : Les ministres européens au chevet d'une cocotte-minute

Actualité

Pêche : Les ministres européens au chevet d'une cocotte-minute

Pêche

Alors que des dizaines de chalutiers ont perturbé le trafic maritime, hier, dans le détroit du Pas-de-Calais, les ministres européens de la Pêche se réunissent aujourd'hui. Le Thon rouge sera au menu, Bruxelles ayant confirmé ce lundi la fermeture anticipée des captures en Méditerranée et dans la partie orientale de l'Atlantique. Cette interdiction, contestée par la France, provoque la colère des professionnels, affirmant que la décision de la Commission n'est pas justifiée. Cette dernière, au contraire, estime que les quotas ont été atteints et que l'espèce doit être protégée.
Second dossier brûlant du moment, celui du gasoil. Depuis des semaines, dans toute l'Europe, les pêcheurs réclament des aides pour compenser la hausse du prix du carburant. Les Français, notamment, veulent un pétrole à 40 centimes le litre, seuil au dessus duquel ils disent ne plus pouvoir vivre correctement. face à ces revendications et à une situation très tendue, les ministres examineront d'éventuelles mesures pour soutenir les professionnels.
Afin de maintenir la pression sur le gouvernement et l'Europe, les pêcheurs du Nord-Pas-de-Calais ont lancé hier une « opération bigorneau » au milieu de l'une des plus grandes autoroutes maritimes du monde. Une trentaine de chalutiers d'Etaples s'est positionnée dans la voie montante du dispositif de séparation du trafic pour ralentir la navigation des bateaux de commerce. Une important dispositif aéromaritime, comprenant notamment deux remorqueurs, avait été mis en place pour assurer la sécurité autour de ce mouvement, qui cessé en début d'après-midi. A noter que le port de Boulogne a également été bloqué pendant plusieurs heures.