Pêche
Pêche à pied : Un métier contre vents et marées
ABONNÉS

Actualité

Pêche à pied : Un métier contre vents et marées

Pêche

La pêche à pied, Pascal Loaec y a plongé « sans filet » il y a 28 ans. Il avait quitté son emploi de publicitaire - « pas épanouissant » - et travaillait dans un Gaec maraîcher de la ria d’Étel depuis deux ans. « Cela ne me faisait pas vivre. Il y avait l’opportunité de ramasser des coquillages dans le golfe du Morbihan ». Le Hennebontais la saisit. « J’ai carrément basculé dans ce métier qui était en train de se créer : pêcheur à pied professionnel ».

À l’époque sur l’estran, se croisent toutes sortes de gens, des rêveurs et des plus réalistes… « La pêche sans règles, à l’envie, au désir du moment, c’était notre luxe de l’époque », se souvient Pascal Loaec. « Cette façon de vivre ne menaçait pas plus le gisement que l’esprit très rationnel du rendement moderne ». Et même « si les intentions étaient très variées, la cohabitation était plutôt bonne ». En 1997, les pêcheurs à pied professionn

Pêche