Pêche
Pêche : Une première vague de 90 navires bons pour la casse

Actualité

Pêche : Une première vague de 90 navires bons pour la casse

Pêche

Dans le cadre du nouveau plan de sortie de flotte, le ministère de l'Agriculture et de la Pêche a dévoilé une première liste de 90 bateaux dont les propriétaires souhaitent se débarrasser. Ces unités, de 20 ans et plus, font partie des 215 dossiers déposés auprès du ministère par les pêcheurs. L'Ouest concentre près de la moitié des dépôts de dossiers, avec 25 bateaux à envoyer à la casse en Bretagne et 11 autres dans les Pays-de-la Loire. Les navires opérant sur des espèces sensibles, comme le cabillaud ou l'anchois, sont plus particulièrement touchés, les patrons étant obligés de rester de longs mois à quai faute de quotas suffisants.
Après l'officialisation de cette première liste de bateaux éligibles au plan de sortie de flotte, une seconde vague devrait être annoncée fin mars. Une quarantaine d'unités supplémentaires pourrait suivre, ce qui porterait donc la réduction de la flottille française à 130 navires. Côté financement, le gouvernement avait initialement prévu une enveloppe de 25 millions d'euros mais, compte tenu du nombre beaucoup plus important que prévu de demandes formulées, 15 millions supplémentaires seront octroyés au plan. Les trois quarts du budget seront pris en charge par l'Etat, le solde étant abondé par l'Europe.
Des quotas drastiques et un effondrement des prix sur le marché de l'occasion semblent avoir massivement convaincu les pêcheurs de se débarrasser de leurs chalutiers, bolincheurs et autres ligneurs. Les propriétaires de bateaux d'une vingtaine de mètre devraient, ainsi, pouvoir toucher environ 400.000 euros, une somme inespérée à la revente.