Divers
Pétrole et gaz en Méditerranée : Un colloque à Istanbul

Actualité

Pétrole et gaz en Méditerranée : Un colloque à Istanbul

Divers

Basé à Marseille, l'Institut Méditerranéen des Transports Maritimes (IMTM) organisait il y a quelques jours son colloque international annuel, dont l'objectif est d'explorer une des grandes problématiques du développement maritime en Méditerranée. Réunissant acteurs professionnels et chercheurs universitaires, le colloque d'Istanbul avait pour thème « pétrole et gaz en Méditerranée, confrontation et coopération ». La Turquie, pays hôte de cette manifestation, constitue une des clés des échanges énergétiques régionaux avec notamment la sécurité des détroits du Bosphore et des Dardanelles, alors que les flux depuis l'ex-URSS s'accentuent.

Les nombreuses contributions économiques, géopolitiques et juridiques ont permis de mieux cerner les grands enjeux des marchés pétroliers et gaziers pour l'espace méditerranéen qui est à la fois lieu de production, de passage et de consommation. Les évolutions en termes de flux et le rôle important des pays clés (Turquie, Égypte) ont été soulignés avec des dimensions géostratégiques accrues, ainsi que la gestion des activités de réception dans les pays d'importation (développement portuaire, terminaux).

Faire émerger un espace de coopération

Les questions environnementales sont importantes pour les pays méditerranéens comme en a témoigné : la Turquie en tant que pays de passage, le Centre régional méditerranéen pour l'intervention d'urgence contre la pollution marine accidentelle (OMI, ONU) et le Grand Port Maritime de Marseille. L'armateur pétrolier turc Güngen a aussi évoqué son inquiétude face à l'abaissement des efforts de sécurité qui pourrait naitre de la recherche d'économie en ces temps de crise et de taux de fret en berne.
L'IMTM souhaite voir émerger un espace de coopération en Méditerranée et en premier lieu autour d'un « observatoire des flux en Méditerranée » engageant tous les acteurs. L'ensemble des contributions sera diffusé dans les annales de l'IMTM à la fin de l'année.