Construction Navale
Ph. Berterottière, GTT : «2019 est une année record pour l'investissement dans le GNL»

Interview

Ph. Berterottière, GTT : «2019 est une année record pour l'investissement dans le GNL»

Construction Navale

GTT, entreprise française basée en région parisienne, est une référence  mondiale des cuves à membrane pour le transport de GNL. Elle emploie actuellement 380 personnes, entre son siège en région parisienne et les chantiers navals en Corée et en Chine où elle équipe les navires. Nous faisons le point avec Philippe Berterottière, son PDG, sur le marché actuel et à venir du GNL, mais aussi sur l’évolution des technologies et de la propulsion.

MER ET MARINE : Comment GTT, société d’ingénierie française, en est-elle arrivée à occuper actuellement 100% du marché des cuves à membrane cryogénique, utilisées à bord des navires pour stocker et transporter le GNL ?

PHILIPPE BERTEROTTIERE : Notre histoire remonte aux années 60 et à l’émergence, à l’époque, du transport de gaz naturel liquéfié par bateau. Il est vite apparu qu’on ne pouvait le transporter à même la coque et qu’il était nécessaire d’utiliser une paroi métallique pour isoler le gaz dont la température est maintenue à -163° pour qu’il reste liquide. Ce savoir-faire spécifique de système de confinement a été développé par deux sociétés françaises, GazTransport et Technigaz, qui se sont livrées une concurrence acharnée pendant plusieurs décennies. Elles ont finalement fusionné en 1994 pour créer GTT.

Depuis, nous avons poursuivi le développement de ce savoir-faire qui a profité, au début des années 2000, d’une très forte croissance notamment avec les importes commandes de méthaniers par le Qatar. Ce marché a ensuite très fortement ralenti à partir de 2008 avec l’émergence des