Défense
Pielstick : lettre ouverte de la CGT de MAN et Naval Group

Fil info

Pielstick : lettre ouverte de la CGT de MAN et Naval Group

Défense

Alors que les discussions se poursuivent entre la France et l’Allemagne autour de l’usine de moteurs diesels de Saint-Nazaire, qui fournit notamment des bâtiments de la Marine nationale, les syndicats et personnels continuent sont toujours aussi inquiets. Dans une lettre ouverte, la CGT de MAN Energy Solutions, mais aussi celle de Naval Group, alertent l’opinion publique sur les menaces qui pèsent sur l’entreprise et appelle le gouvernement à assurer la pérennité de l’activité.

Voici cette lettre ouverte publiée par la CGT :  

« Depuis les annonces du projet de restructuration de MAN Energy Solutions France le 11 mars dernier, l’inquiétude règne parmi les salariés et leurs représentants du personnel. En effet, la perte programmée de 71 postes majoritairement au sein de la production porte un coup très dur à cette société. Au-delà de la casse sociale que va entrainer ce plan c’est la pérennité même de l’entreprise qui se joue en ce moment.

En effet par son plan d’économies et de restructuration, Volkswagen et le groupe MAN-ES (détenu par VW), délocalisent les usinages de composants MAN-ES réalisés à St Nazaire vers des pays Low-Cost et organisent un recentrage de la filiale française sur les 2 activités Pielstick les plus lucratives, c’est-à-dire la gestion des royalties du réseau de licenciés et le service après-vente. Pour ce qui est des activités MAN-ES, elles se limitent à une représentation commerciale en France et pour les clients français des produits du catalogue MAN-ES, ainsi qu’à l’assemblage d’une trentaine de moteurs MAN-ES par an.

Cette réorganisation mobilise les CGT Naval Group et MAN-ES Fr, car elle a des incidences notables sur l’activité Pielstick, et notamment sur deux marchés essentiels pour le maintien de la souveraineté française :

- la marine nationale pour laquelle elle a des engagements fermes à tenir tant en fourniture de pièces qu’en terme de